Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pétrole de schiste : Soirée de soutien au village de Nonville

Publié le par Nature Environnement 77

 

Non au pétrole de schiste !

Le GENE organise une soirée de soutien au village de Nonville

Mardi 9 octobre 2012

au cinéma Le Méliès – 9 rue Bezout – Nemours

   

19 h 00 Un buffet bio dînatoire offert en solidarité par le magasin Biocoop Avon.

20 h 15 La projection du film Gasland de Josh Fox : les dégâts sur la nature et sur les hommes causés aux USA par cette technique qui consiste à injecter d'énormes quantités d'eau sous pression mélangée à du sable et à un cocktail chimique.

22 h 00 L’historique et le point sur le dossier local.

22 h 30 Le débat avec la salle

Renseignements : tél 01 64 22 72 51 – mail cinefontainebleau.fr

Réservation souhaitable ; achat des places à la caisse du Méliès à partir du 19/09/2012.


Même si vous avez déjà vu le film, nous comptons sur votre présence.

Venez nombreux. Merci !

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article

Repost 0

Prochain CoDERST le 12 octobre 2012

Publié le par Nature Environnement 77

La prochaine séance du Conseil Départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CoDERST) se tiendra le vendredi 12 octobre 2012 à la préfecture de Melun sur l'ordre du jour que vous trouverez en cliquant ici :

 

Si vous avez des informations à nous communiquer ou des remarques à faire sur l'un des points qui y sera évoqué contactez-nous : ne77@orange.fr.

Partager cet article

Repost 0

RASSEMBLEMENT DU 22 SEPTEMBRE 2012 A TOURNAN-EN-BRIE

Publié le par Nature Environnement 77

NOTRE PARTICIPATION A LA MOBILISATION CONTRE LES GAZ ET PETROLE DE SCHISTE

 

OU POURQUOI

 

  • Malgré les déclarations du président de la république à la conférence environnementale les 14-15 septembre 2012

  • Malgré les réponses de Delphine Batho, ministre de l'écologie et du développement durable, lors de l'entrevue qu'elle a accordée à France Nature Environnement, Ile-de-France Environnement et Nature Environnement 77 le 21 septembre :

  • Concernant les demandes de permis de recherche en cours d'instruction, elles seront rejetées si elles précisent l'utilisation de la fracturation hydraulique ou si elles ciblent des couches géologiques ne pouvant viser que des gaz et pétrole de schiste,

  • Concernant les permis déjà octroyés, leur mise en œuvre sera suivie et contrôlée de près par les services de l'état.

 

NOUS RESTONS MOBILISES

 

En effet nous rappelons qu'en Seine-et-Marne,

  • 9 permis de recherche d'hydrocarbures ont été octroyées ces dernières années. Voir 

  • 7 forages, sur 4 permis de recherche, ont fait l'objet d'arrêtés préfectoraux. Voir 

  • Plus d'une trentaine de demandes de permis de recherche sont en cours d'instruction. 

     

NOUS DEMANDONS DONC

 

  • que les déclarations se traduisent par des décisions administratives

  • qu'il n'y ait pas de forage tant que le code minier ne soit réformé

 

NOUS DECLARONS

 

Qu'il faut préserver la qualité de notre eau

Qu'il faut agir pour limiter le réchauffement climatique

Que l'avenir, ce n'est pas les énergies fossiles

Que notre société doit devenir sobre et changer son mode de vie énergivore

 

Tournan 22.09.2012 f

Beaucoup d'échanges au stand NE 77, de renseignements demandés, de réponses obtenues...

 Tournan 22.09.2012 g

 Tournan 22.09.2012 i

FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT était là pour nous soutenir.

 Tournan 22.09.2012 a

Un public attentif aux interventions.

 

 

Reportage de Canal Coquelicot 77

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article

Repost 0

Les associations se mobilisent pour enterrer les gaz (et pétrole) de schiste

Publié le par Nature Environnement 77

 

MOBILISATION DU 22 SEPTEMBRE 2012

 

Communiqué de presse que nous cosignons avec France Nature Environnement :

 

 

   

 

 

Le président de la République a annulé sept demandes de permis qui prévoyaient la recherche de gaz de schistes. FNE s’en réjouit. Malheureusement, les industriels ont compris depuis un an qu'il ne faut surtout pas trop préciser l’objet de l’exploration et surtout ne pas dire qu'on fera de la fracturation hydraulique. Il en résulte une situation très ambigüe pour un grand nombre de demandes de permis d’exploration des gisements d’hydrocarbures. Petite explication de texte à quelques journées d’une mobilisation mondiale à laquelle de nombreuses associations réunies au sein de France Nature Environnement entendent participer.



Les industriels exploitent les failles juridiques

Quand on fait un état des lieux des permis d’exploration et des concessions d'exploitation, la situation n’est pas très claire. Aucune demande ne concerne « officiellement » des huiles ou des gaz de schistes, mais rien n'interdit à ceux qui ont déjà leur autorisation d'aller forer dans des zones profondes, trop profondes pour être exploitées autrement que par fracturation hydraulique... Un investissement en attendant que la fracturation hydraulique redevienne possible ou que de nouvelles méthodes de fracturation émergent...



Les insuffisances d’un code minier obsolète

Nos associations ne sont pas dupes. Cette ambiguïté est le résultat de l'insuffisance de la loi qui interdit une méthode, mais pas la recherche dans des gisements non conventionnels. Face à cela, les associations considèrent inacceptable que les industriels tentent de forcer la main au gouvernement en réalisant un forage en grande profondeur, dans des couches qui ne sont exploitables que par de la fracturation hydraulique.



L’Ile-de-France, en première ligne

Elles tiennent à dénoncer tout particulièrement les forages que s'apprête à faire Toréador en Ile-de-France. Cette entreprise a déposé des demandes de forages auprès de la préfecture juste avant le 1er juin très vraisemblablement pour éviter d'avoir à faire une étude d'impact et une enquête publique, obligatoire pour tout forage depuis le 1er juin 2012. Les associations ont écrit au Premier ministre en juillet dernier pour lui demander explicitement que la loi s'applique strictement et que tout forage non entamé soit soumis à une étude d'impact et à une enquête publique afin que les citoyens sachent vraiment ce que compte chercher l'industriel, où, et avec quelles méthodes.



La transition énergétique, réaffirmée lors de la conférence environnementale, ne peut être une fuite en avant vers une consommation toujours plus grande d’énergies fossiles. Le climat en serait la première victime. La mobilisation du 22 septembre est donc l’occasion de faire entendre la voix des citoyens qui réclament un modèle énergétique ne sacrifiant pas leur environnement.

 

  Voir le site internet de FNE

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article

Repost 0

11ème marché biologique du Bocage Gâtinais

Publié le par Nature Environnement 77

Le GENE, Groupe Ecologiquede Nemours et desEnvirons, vous invite à la Bergerie La Fontaine Clairette, Les Ricordeaux, à Nanteau-sur-Lunain, dimanche 23 septembre de 10h à 18h pour le

11ème Marché Biologique du Bocage Gâtinais.

Au menu:

- découverte de produits biologiques
- rencontres avec les producteurs
- partages d’expériences, de richesses, de convivialité
- réflexions sur notre avenir et sur une société plus en cohérence avec
nos préoccupations et nos idées.

et deux conférences:

11h: Les semences paysannes, clés pour un autre modèle agroalimentaire par Nicolas Supiot. Lire la présentation

15h: De la dépendance au pétrole vers des économies relocalisées : les villes en transition par Christian Araud. Lire la présentation

Publié dans Vie Associative

Partager cet article

Repost 0

MOBILISATION "GLOBAL FRACKDOWN" toujours d'actualité

Publié le par Nature Environnement 77

22 septembre 2012

 

RENDEZ-VOUS A TOURNAN-EN-BRIE A 14.30 h

 

Voir la présentation de cette journée de mobilisation internationale et le tract des collectifs du nord de la France sur le blog du collectif stop pétrole de schiste 77

 

Voir le communiqué de presse des collectifs d'Ile-de-France et du Bassin Parisien

Pétrole de schiste en Ile-de-France : pourquoi le bassin parisien est-il toujours en danger ? Pourquoi est-il faux de dire que « la France ferme la porte aux gaz et huile de schiste » ? Réaction des collectifs citoyens à l’annonce de François Hollande.

  

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article

Repost 0

Permis de recherche d'hydrocarbures, une situation bancale

Publié le par Nature Environnement 77

Les affirmations du Président de la République et du Premier Ministre :

  • Qu'il est exclu de recourir à la fracturation hydraulique (simple rappel de la loi),
  • Qu'aucune technique alternative n'existe,
  • Donc qu'aucun autre permis ne sera accordé.

 

Ne peuvent nous rassurer complètement :

 

Qu'adviendra-t-il lorsqu'une compagnie déclarera avoir mis au point une autre technique différente ou même légèrement différente ? Ce cas n'est pas évoqué dans les propos du gouvernement et la loi du 13 juillet 2011 n'interdit pas ces autres techniques.

 

Il faut une interdiction de forage profond, quelle que soit la technique employée.

 


7 demandes de permis rejetées : Beaumont de Lomagne, Brignoles, Cahors, Lyon-Annecy, Montélimar, Montfalcon, Valence. Mais,  

  • Des permis de recherche identifiés comme concernant des hydrocarbures non conventionnels, ont été accordés et ne sont pas abrogés. C'est le cas des permis de Château-Thierry, Champrose, Savigny.
  • Des demandes de permis de recherche identifiées comme concernant des hydrocarbures non conventionnels ne sont pas rejetées : Gastins, Meaux, Rozay-enBrie, Coulommiers, Fère-en-Tardenois, Leudon-en-Brie (extension), Sens, Courpalay, Champcenest, Pithiviers, Samois-sur-Seine/Fontainebleau, Sens/Sergines/Everly, Deux-Nanteuil, Ozoir-la-Ferrière, Courchamp, Mauperthuis, Cheroy alias Chaumont. Voir la liste complète des demandes de permis identifiées comme telles dans le rapport de la mission CGIET-CGEDD* de février 2012

 

 

 

Pourquoi deux poids, deux mesures ?


Il faut une évolution de la loi pour qu'il soit clairement dit que l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures de schiste, quels que soient les moyens techniques,  sont interdites.

 

*Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies et conseil général de l'environnement et du développement durable

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article

Repost 0

Pétrole et gaz de schiste : NON CE N'EST PAS FINI

Publié le par Nature Environnement 77

Le discours du président de la République en ouverture de la conférence environnementale, évoquant le rejet de 7 demandes de permis en cours d'instruction fait dire à certains que le gaz et le pétrole de schiste, c'est terminé...

 

MAIS

 

Qu'en est-il des autres demandes de permis en cours d'instruction ?

 

Notamment des 14 demandes qui avaient été mises à la disposition du public début 2012, dont 12 concernaient le bassin parisien et 10 la Seine-et-Marne ? Voir la liste


Il faut y ajouter, rien que pour la Seine-et-Marne, les demandes de permis de Chaumes-en-Brie, Champagne-Seine, Champcenest, Courchamp, Deux-Nanteuil, Everly, Fontainebleau, Gastins, Trois-Chênes, Chaumont, Leudon-en-Brie extension, Maisoncelles, Mauperthuis, Meaux, Pithiviers, Rozay-en-Brie, Samois-sur-Seine, Savigny extension, Courpalay, Fère-en-Tardenois, Sens, Sergines. 

Voir la liste des demandes de permis concernant la Seine-et-Marne en cours d'instruction

 

Qu'en est-il des permis de recherche déjà octroyés ?

Notamment des permis de recherche de Savigny, Saint-Just-en-Brie, Nogent-sur-Seine, Nemours, La Folie de Paris, Leudon-en-Brie, Château-Thierry, Champrose, Aufferville. Voir

 

Qu'en est-il des travaux de forage autorisés sur ces permis de recherche ?

 

FORAGES DE RECHERCHE EN SEINE-ET-MARNE (doc NE 77 – août 2012)

COMMUNE CONCERNEE

PERH (1)

Arrêté préfectoral

Date

DOUE

CHÂTEAU-THIERRY

01/DRIEE/SESS modifié par

2012/DCSE/M/004

12.10.2010

 

22.06.2012

JOUARRE

CHÂTEAU-THIERRY

02/DRIEE/SESS

modifié par

2012/DCSE/M/005

12.10.2010

 

22.06.2012

SIGNY-SIGNETS

CHÂTEAU-THIERRY

03/DRIEE/SESS

modifié par

2012/DCSE/M/006

12.10.2010

 

22.06.2012

NONVILLE

NEMOURS

2012/DCSE/M/009

10.08.2012

SOURDUN

NOGENT-SUR-SEINE

2012/DCSE/M/010

10.08.2012

CHARTRONGES

LEUDON-EN-BRIE

2012/DCSE/M/011

10.08.2012

SAINT-MARS-VIEUX-MAISONS

LEUDON-EN-BRIE

2012/DCSE/M/012

10.08.2012

(1) Permis exclusif de recherche d'hydrocarbures

Voir notre article

 

dont on sait qu'ils concernent des forages profonds donc qu'ils ciblent des hydrocarbures de roche-mère  ?

 

Qu'en est-il des concessions d'exploitation ?

Les compagnies pétrolières peuvent y faire de la recherche et des déclarations de travaux concernant des forages profonds, donc ciblant la roche-mère ont été actées (Bridgeoil, concession de Nonville par exemple).

 

Or, François Hollande, dans son discours, n'évoque que le non-recours à la fracturation hydraulique. C'est ce que reprochait le groupe socialiste à la loi "Jacob" du 13 juillet 2011, et le motivait à proposer un texte de loi "visant à interdire l'exploration et l'exploitation d'hydrocarbures non conventionnels" quelle que soit la technique employée pour extraire.*

 

NOUS APPELONS DONC A RESTER MOBILISES POUR DEMANDER :


- NON SEULEMENT L'INTERDICTION DE L'EXPLOITATION, MAIS AUSSI DE L'EXPLORATION DES HYDROCARBURES DE ROCHE-MERE.

 

- L'ABROGATION DE TOUS LES PERMIS OCTROYES, LE REJET DE TOUTES LES DEMANDES DE PERMIS EN COURS D'INSTRUCTION AINSI QUE L'INTERDICTION DE FORAGES DE RECHERCHE D'HYDROCARBURES A GRANDE PROFONDEUR. 

 

* Dans l'exposé des motifs, les députés socialises qui ont proposé ce texte de loi - parmi lesquels Jean-Marc Ayrault, Arnaud Montebourg ou Aurélie Filipettie - assuraient : "Le texte adopté n'interdit nullement l'exploration et l'exploitation d'autres hydrocarbures non conventionnels. Il interdit simplement la fracturation hydraulique, la technique communément utilisée aujourd'hui pour récupérer, notamment, les hydrocarbures de schiste.(...) 

Or, d'autres techniques existent et sont aussi impactantes pour l'environnement que la technique interdite par le texte. Il s'agit par exemple de la technique de "fracturation pneumatique", qui consiste à injecter non pas de l'eau mais de l'air comprimé dans la roche mère afin de la désintégrer, ou à utiliser la fracturation en injectant du propane gélifié (deux techniques actuellement expérimentées aux Etats-Unis)". Source : Article Le Monde du 14.09.2012.

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article

Repost 0

Conférence environnementale suite

Publié le par Nature Environnement 77

Notre précédent article (flou artistique autour de la conférence environnementale)

Priorités, moyens, agenda, la formule d’une conférence réussie


Energie, biodiversité, santé, fiscalité et gouvernance. Pour chacune des tables rondes organisées à l’occasion de la conférence environnementale pour la transition écologique, les ONG défendront leurs objectifs en faisant tout pour que ces derniers influent sur l’action du gouvernement en matière d’environnement. Pour atteindre chacun de ces objectifs, le gouvernement devra afficher les moyens qu’il entend mobiliser ainsi qu’un agenda précis. Passage en revue des principales propositions de France Nature Environnement.

 

Energie : se prémunir d’une crise sociale et investir pour l’avenir

 

Biodiversité : prioriser la SNB (stratégie nationale pour la biodiversité) et stopper l’artificialisation des sols


Santé : rendre l’air respirable et l’eau potable


Fiscalité : réformer pour arrêter de vivre à crédit


Gouvernance : tout le monde doit pouvoir participer

 


Voir le communiqué de France Nature Environnement

Partager cet article

Repost 0

TRANSITION ENERGETIQUE - LE FUTUR DEBAT

Publié le par Nature Environnement 77

 

A deux jours de l’ouverture de la conférence environnementale, les ONG de protection de l’environnement, dont FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT,  souhaitent fixer les cadres du débat, tant sur le fond que sur sa forme.

 

Voici leur communiqué rendant publique leur position :


L’urgence de la crise climatique, les risques et les coûts liés à la poursuite du nucléaire, notre dépendance toujours plus forte aux énergies fossiles (et le coût qui y est associé, 61 milliards d’euros en 2011, soit 32% d’augmentation par rapport à 2010), les opportunités offertes par la maîtrise de l’énergie et les énergies renouvelables, le nombre croissant de citoyens exposés à la précarité énergétique, militent pour une refonte de notre système énergétique national. Ce dernier est aujourd’hui insuffisamment adapté aux enjeux de notre temps, notamment du fait de la centralisation des capacités de production électrique et du manque de moyens et de compétences des collectivités territoriales. Ces compétences, faiblement articulées entre les échelons territoriaux, ne permettent pas aux territoires de contribuer pleinement à l’atteinte des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de limitation de la vulnérabilité énergétique des citoyens face au renchérissement du coût des énergies fossiles.

Pour répondre à l’ensemble de ces défis et sortir notre système énergétique de l’impasse dans laquelle il se trouve, la transition énergétique est plus que jamais nécessaire et urgente. Elle est aussi la seule stratégie crédible de sortie par le haut de la crise sociale et économique majeure à laquelle nous sommes confrontés. La France a donc besoin d’un débat ouvert et transparent, associant impérativement les citoyens et toutes les parties prenantes, pour amorcer cette transition.

Lors de la campagne présidentielle, le Président de la République s’est engagé à organiser un tel débat, les modalités d’organisation de celui-ci devant être discutées lors de la conférence environnementale. C’est dans ce contexte que, par la présente note, nos associations respectives souhaitent faire part d’un certain nombre de principes et de conditions qui doivent à leurs yeux présider à l’organisation de ce débat.

 

Voir la note de position des ONG

Partager cet article

Repost 0