Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

16 articles avec politique environnementale globale

Des voeux pour la Seine-et-Marne ? L'embarras du choix...

Publié le par Nature Environnement 77

En ce mois de janvier 2016 on ne sait à quoi donner la priorité dans les voeux pour la Seine-et-Marne, tant il y a à faire ! Même s'il faut prendre un peu de recul par rapport à ce type de classement, la place de 84ème/96 obtenue par le 77 au palmarès 2015 de l'écologie publié par le magazine La Vie est révélateur d'une situation que NE 77 ne cesse de pointer du doigt. Or l'amélioration de certains critères est bien liée à des mesures relevant d'une politique volontariste en termes de prise en compte de la santé et de l'environnement.

Des voeux pour la Seine-et-Marne ? L'embarras du choix...

 

Voir l'article complet du Parisien du 28/12/2015

Ce qui est peut-être le plus choquant, c'est la place de 96ème sur 96 en matière d'agriculture bio ! Le département ayant le plus de terres agricoles en Île-de-France et alors qu'il bénéficie à proximité d'un immense marché demandeur, bon dernier dans ce domaine, y compris derrière les autres départements franciliens.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes :

Le 77 à la traîne pour l'agriculture biologique (chiffres fin 2014)

SAU

Surface en AB

Île-de-France

569 000 ha

9 457 ha = 1,7 %

Seine-et-Marne

327 417 ha

3 929 ha = 1,2 %

Alors que le 77 représente 57,4 % de la SAU, il ne représente que 41,5 % des surfaces en AB en Île-de-France

SAU : Surface Agricole Utile

AB : Agriculture Biologique

Voir aussi la vidéo de Canal Coquelicot du 18/01/2016 :

 

Partager cet article

Repost 0

COP 21 : Le climat, certes, mais pas que…

Publié le par Nature Environnement 77

Extrait du communiqué du Groupe Ecologique de Nemours et des Environs :

"Nous préconisons de faire chacun « sa COP 21 » ici et tous les jours, c’est notre devoir pour ne pas laisser un champ de ruines aux suivants et pour cela il faut faire preuve de courage pour ne pas fuir les responsabilités que nous contractons dès le moment où nous débarquons sur le seul « vaisseau planétaire » connu à ce jour, notre Terre."

Voir le communiqué complet du GENE :

Partager cet article

Repost 0

Dans solution il y a SOL

Publié le par Nature Environnement 77

Nous les grignotons et piétinons jusqu’à épuisement

La pression sur les sols est constante et multiple. Lorsqu’une collectivité décide de construire une zone commerciale sur des terres agricoles, elle altère notre capacité à nous nourrir. L’artificialisation des sols réduit aussi fortement leur capacité à absorber l’eau et favorise les inondations. Lorsqu’un agriculteur travaille selon des pratiques intensives (labours profond, irrigations, produits chimiques…) et laisse ses sols nus en hivers, il abîme la vie du sol, celle qui en fait une « bonne terre. Les activités industrielles et minières nous laissent en héritage des sols pollués qui deviennent nuisibles à l’homme. Comme pour la lutte contre le changement climatique, la protection de cette ressource précieuse s’impose à nous. FNE interpelle l’Etat pour que des mesures de préservation et de restauration des sols s’insèrent dans chaque politique publique.

Intégrer la protection des sols dans nos pratiques quotidiennes

Il revient à chacun de réfléchir à son impact sur les sols et repenser ses pratiques. Les citoyens doivent réorienter leurs choix de consommation, les collectivités doivent prendre le sol et sa qualité en compte lorsqu’ils dessinent les politiques d’aménagement, l’Etat doit développer une politique de protection et de restauration des sols. Par son action, la France pourrait relancer une dynamique européenne sur les sols.

Voir le communiqué complet de France Nature Environnement 

Partager cet article

Repost 0

REGIONALES 2015 : les 7 propositions du RAC et de FNE

Publié le par Nature Environnement 77

Que peuvent faire nos élus régionaux pour oeuvrer en faveur de l'environnement ? A l'occasion des régionales 2015, le Réseau Action Climat et France Nature Environnement portent sept propositions communes disponibles sur le site mesregionales.fr 

Voir les sept propositions :

  • Protéger, valoriser et exploiter de façon durable les forêts françaises afin qu’elles jouent pleinement leur rôle dans l’atténuation du changement climatique.
  • Promouvoir une agriculture faiblement émettrice de gaz à effet de serre et préserver la biodiversité pour lutter contre le changement climatique.
  • Anticiper les opportunités et besoins en matière d’emplois et de formations et développer l’éducation à l’environnement pour accompagner la transition énergétique régionale.
  • Développer l’emploi local en soutenant l’économie circulaire
  • Soutenir les acteurs locaux de la transition énergétique comme les Espaces Info Energie, les Agences Locales de l’Energie et du Climat afin de les appuyer dans la lutte contre la précarité énergétique.
  • Cap vers des Régions 100% énergies renouvelables !
  • La région finance et développe les solutions de mobilité alternatives au routier et à l’aérien comme le train et le vélo.

Voir le dossier de presse pour l'intégralité des mesures proposées

Voir les demandes spécifiques de Nature Environnement 77 aux candidats de la région Île-de-France :

Partager cet article

Repost 0

TAFTA/CETA : grâce à vos signatures, des avancées

Publié le par Nature Environnement 77

Le TAFTA (TransAtlantic Free Trade Agreement) et le CETA (Canada-EU Trade Agreement) ne sont pas encore abandonnés mais vos signatures permettent déjà quelques avancées sur le dossier. S'il n'est pas (encore) temps de crier victoire, le collectif européen Stop TAFTA, dont France Nature Environnement est membre, a reçu quelques signaux positifs de la part de Martin Schulz, président du parlement européen.

Martin Schulz, Président du Parlement européen, a accepté les signatures de l’inititive citoyenne européenne (ICE) Stop TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership) lors d'une action de remise en mains propres organisé par le collectif.

Il a évoqué l’accord entre le Canada et l’UE, le CETA, le qualifiant de problématique sous sa forme actuelle.

Voir l'article complet de France Nature Environnement : TAFTA/CETA : un début d'attention de la part du président du Parlement européen

Article précédent : STOP TTIP et CETA : 3 000 000 SIGNATURES anti TAFTA

Partager cet article

Repost 0

STOP TTIP et CETA : 3 000 000 SIGNATURES anti TAFTA

Publié le par Nature Environnement 77

STOP TTIP et CETA : 3 000 000 SIGNATURES anti TAFTA

En Europe, 3 millions de personnes ont désormais signé l’Initiative Citoyenne Européenne auto-organisée contre les traités de libre-échange avec les Etats-Unis (TTIP) et le Canada (CETA).

Lancée il y a un an, cette pétition sera clôturée le 6 octobre prochain. Si vous – ou certains de vos ami(e)s – ne l’avez pas encore signée, n’hésitez pas à transmettre l’information et à vous rendre sur leur site via le lien suivant : je signe la pétition européenne contre les traités de libre-échange.

Les organisateurs appellent à un vaste rassemblement à Bruxelles, au rond-point  Schuman, le 7 octobre prochain à 10h00 pour remettre officiellement la pétition aux autorités européennes.

Votre soutien à la pétition européenne est d’autant plus important que l’Union européenne s’entête à satisfaire les demandes des multinationales voulant mettre en concurrence – via la libre-circulation de leurs biens, services et investissements (autrement dit, les lieux de production) – un maximum de systèmes législatifs et de gouvernements à travers le monde.

Articles précédents :

Les dangers du Grand Marché Transatlantique 10/03/2014

Mobilisation à grande échelle contre le TAFTA 16/07/2014

Partager cet article

Repost 0

MOBILISATION A GRANDE ECHELLE CONTRE LE TAFTA

Publié le par Nature Environnement 77

 

 

Nous évoquions déjà dans notre article "Les dangers du Grand Marché Transatlantique" la  menace que constitue cet accord pour  les pouvoirs dont disposent les gouvernements pour protéger les populations et l'environnement des nouvelles technologies à risque, telles que la fracturation hydraulique.

 

Aujourd'hui, FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT dénonce ce traité de libre-échange transatlantique qui, loin d'être un traité commercial, serait surtout un grand pas en arrière en matière de règlementation environnementale.


Elle s'engage contre ce traité et participe au "Collectif National Unitaire STOP TAFTA" qui regroupe des d’associations militantes. Il est encore temps de faire entendre la voix citoyenne, notre seul recours. Disons non à TAFTA !

 

Pour signer en ligne : www.collectifstoptafta.org/

 

Voir l'article de France Nature Environnement.

Partager cet article

Repost 0

Projet de loi sur la transition énergétique : la déception !

Publié le par Nature Environnement 77

 

Le Ministère de l'écologie a rendu public mercredi 11 décembre 2013 le plan commenté du projet de loi de programmation sur la transition énergétique.

Voir le communiqué de presse du MEDDE.

Voir le plan commenté du projet de loi de programmation sur la transition énergétique.


Notre mouvement considère que face aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux auxquels il est censé répondre, ce texte oublie des pans entiers comme les transports ou les transitions professionnelles et ne reprend même pas l'ensemble des mesures consensuelles issues du débat national. Après des mois d'implication de milliers de personnes et des propositions constructives issues notamment des territoires, l'administration semble être partie d'une feuille blanche et propose quelques mesures de façade. Nos organisations en appellent au Premier Ministre pour que ce projet de loi tant attendu ne finisse pas en coquille vide.

Voir le communiqué de presse de FNE : Loi sur la transition énergétique : Tout ça pour ça !

Partager cet article

Repost 0

CONFERENCE ENVIRONNEMENTALE : Déception, le compte n'y est pas !

Publié le par Nature Environnement 77

Partager cet article

Repost 0

Transition écologique : chaque ministère a sa feuille de route

Publié le par Nature Environnement 77

Les ministres ont reçu de Matignon leur feuille de route respective fixant les priorités de chacun en matière écologique. La ministre de l’écologie, Delphine Batho est chargée d’en assurer la cohérence d’ensemble et de "veiller à la mise en oeuvre de l'ensemble de la feuille de route pour la transition écologique".

Voir les lettres de cadrage pour la transition écologique

 

Ces feuilles de route pour la transition écologique annoncées par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 4 décembre dernier, déclinent pour chacun des ministres l’ensemble des actions évoquées dans la feuille de route écologique publiée à l’issue de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre derniers.

 

Au ministre de l’agriculture, par exemple, il est demandé d’"établir, d’ici mi-2013, un programme national en faveur du développement de l’agriculture biologique afin d’atteindre l’objectif de « doublement des surfaces » en bio d’ici 2017”. Réduire l’usage des pesticides est aussi au programme. Dans le domaine de l’éducation, la lettre de cadrage demande d’"engager (…) un plan de sensibilisation et d’information sur la biodiversité tout au long de l’enseignement scolaire”.

 

Conférences annuelles

Les services du Premier ministre précisent qu'il s’agit d’un “processus de long terme”, que "les conférences environnementales annuelles permettront de faire évoluer le contenu de la feuille de route du gouvernement” et que "les lettres de cadrage, également annuelles, en assureront la mise en œuvre”.

 

 

Commentaires de  France Nature Environnement :


Benoit Hartmann, porte-parole de FNE : « Si la lettre adressée à la ministre de la Culture est satisfaisante, une de celle que nous attendions tout particulièrement est celle du ministre de l’économie, du budget et des finances. Malheureusement, aucune demande ne lui est faite concernant la suppression des subventions nuisibles à l’environnement. Du côté du ministère des affaires étrangères, on ne note pas non plus beaucoup d’objectifs concrets. Est-ce la conséquence de l’implication personnelle des ministres concernés ? »

 

Bruno Genty, président de FNE s’inquiète : « L’absence de la moitié des ministres au séminaire interministériel sur la transition écologique n’est pas de très bon augure. Espérons que le Premier ministre saura faire comprendre à son équipe qu’il n’est plus temps de considérer la protection de l’environnement comme un ornement de l’action gouvernementale ».

 

Voir le communiqué de presse complet de FNE -

Transition écologique : le courrier arrive enfin dans les ministères

 

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>