Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

14 articles avec agriculture

Pour une agriculture sans pesticides

Publié le par Nature Environnement 77

NATURE ENVIRONNEMENT 77 était présente place Saint-Jean à Melun, le samedi 23 mai 2015

Pour une agriculture sans pesticides

POUR DIRE :

Pour une agriculture sans pesticides

Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

Aides à la bio : FNE demande des garanties pour doubler les surfaces d'ici 2017

Publié le par Nature Environnement 77

En réponse à la mobilisation, initiée par la FNAB avec le soutien du mouvement FNE, le Ministre de l'agriculture a annoncé que les aides au maintien de la bio de l'année 2014 seraient finalement intégralement versées aux agriculteurs cet été.

FNE a immédiatement réagi pour :

Saluer la réponse de Stéphane Le Foll à l'appel lancé par les agriculteurs et les citoyens

Rappeler toutefois que ces signaux politiques contradictoires ne sont pas de nature à sécuriser la production biologique en France et regretter que ces aides soient du coup versées avec un retard considérable (paiement en été 2015 d'aides dues pour l'année 2014)

Demander que des garanties soient apportées sur les montants qui seront accordés au développement et au maintien de l'agriculture biologique pour la période 2015-2020 dans le cadre des programmes de développement rural régionaux (PDRR, deuxième pilier de la PAC), qui dépendront de la mobilisation des Conseils régionaux

Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

Un très mauvais signe de l'Etat pour l'agriculture biologique !

Publié le par Nature Environnement 77

Moins 25% pour les aides au maintien de l’agriculture biologique au titre de l’année 2014 : c'est ce qu'a annoncé le ministère de l’agriculture dans un arrêté publié le 7 mars 2015.  

Ceci est un très mauvais signal politique, totalement à l'opposé du projet agroécologique annoncé par le ministre de l'agriculture et de l'engagement du gouvernement à doubler les surfaces en bio dans son programme "Ambition bio 2017". Alors que le Grenelle de l'environnement prévoyait d'atteindre 6 % de la surface agricole française en agriculture biologique en 2012, celle-ci ne représente aujourd’hui que 4 %. Son développement et son maintien doivent être une priorité.

 

Colère des agriculteurs bio franciliens floués par le gouvernement

Voir le communiqué de presse du GAB (Groupement des Agriculteurs Biologiques) IdF :

Le GAB Île-de-France lance donc un APPEL A RASSEMBLEMENT aux paysans bio franciliens et à tous les sympathisants souhaitant le développement de l'agriculture biologique pour le

Mardi 17 mars 2015 à 11 h devant la préfecture de Région IdF

Place Albert Cohen - PARIS 15 ème

Lire aussi la tribune commune "Le gouvernement flanque un coup de massue à l’agriculture biologique" signée sur Reporterre par Stéphanie Pageot, présidente de la FNAB (Fédération Nationale d'Agriculture Biologique) et Denez L'Hostis, président de France Nature environnement, après l'annonce de la suppression de 25% des aides au maintien pour les agriculteurs bio sur la récolte 2014. 

Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

MARCHE MONDIALE CONTRE MONSANTO LE 12 OCTOBRE 2013

Publié le par Nature Environnement 77

 

Nouvelle marche mondiale contre Monsanto

le 12 octobre 2013 dans toute la France !

 

Le 12 octobre 2013, pour la seconde fois de l’année, des citoyens du monde entier marcheront contre Monsanto (&co) - la multinationale de l’agrobusiness, des organismes génétiquement modifiés et de leurs pesticides associés. Déjà le 25 mai dernier dans 52 pays, plus de 2 millions de personnes manifestaient leur volonté d’une agriculture plus saine, respectueuse des paysans, garantissant notre santé et celle de nos enfants.

 

POUR PARIS, RENDEZ-VOUS  DE 12.30 H A  17.00 H

Place de la Bataille de Stalingrad, 75019 Paris - Métro : Jaurés / Stalingrad


Venez manifester, venez participer, venez partager !

 

 

Communiqué  pour les seine-et-marnais

Les Amis de la Terre 77, Amis de la Nature 77, Nature Environnement 77, Europe Écologie Les Verts 77, Vent de Nord Ouest , Inter-Amap Nord et Sud 77, Eco-Citoyens du 77 etc. ont décidé de participer le Samedi 12 octobre à la journée mondiale contre Monsanto, principal pourvoyeur des OGM néfastes pour l’Homme et l’Environnement.

A cette occasion, une marche partira à 9 h du pont du canal de l’Ourcq de la gare RER Villeparisis / Mitry ( Nord Ouest Seine-et-Marne) pour  emprunter le canal de l’Ourcq jusqu’à la gare de Sevran-Livry où nous prendrons le RER B  jusqu’ à la station la Plaine - Stade de France. Puis nous recommencerons  notre marche le long du canal de Saint-Denis pour arriver au lieu du rassemblement à 12 h - Place de la Bataille de Stalingrad, 75019 Paris - Métro : Jaurés / Stalingrad.

Pour rendre possible la participation de toutes et de tous à cette marche, outre l’utilisation du RER B, votre  soutien à cette action peut se traduire par une “simple” présence au point de départ (9 h) ou d’arrivée (12 h) ou en faisant un petit bout de chemin (et pas forcement la totalité ) avec nous :
Ce sera déjà ça !

 

Si vous ne voulez pas que la planète soit le monde de Monsanto (et des autres multinationales semencières et vendeuses de pesticides telles que Syngenta, Bayer, etc.), réservez le 12 octobre pour le dire !

 

et signez la Pétition "Consommateurs pas cobayes" ici

Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

NOUS AVONS PLUS BESOIN DES ABEILLES QUE DES OGM !

Publié le par Nature Environnement 77

Signez la pétition !

Pour une protection de l’apiculture et des consommateurs face au lobby des OGM.

 

ABEILLES-OGM

Un débat parlementaire sur le point de s’engager

Un débat au Parlement européen va s’engager dans les semaines à venir et jusqu’à mai 2013.
Dans ce contexte, les organisations d'apiculteurs seront auditionnées par la Commission des pétitions du Parlement européen le 21 janvier.
 

 

Par ailleurs,  les signatures seront remises à la fin du débat parlementaire, en mai 2013.
 
Il est donc encore temps de diffuser la pétition !
Vous pouvez la faire signer en version électronique ou papier jusqu’au mois de mai.

 


 

Aux origines de la pétition…

Le 6 septembre 2011, dans l’affaire Bablok, la Cour de Justice de l’Union Européenne a décidé que du miel contaminé avec du pollen de maïs MON810 ne pouvait être commercialisé faute d’autorisation de ce pollen pour l’alimentation humaine. Cet arrêt indique également qu’un étiquetage est obligatoire au-delà d’une présence de 0.9% de pollens issus d’OGM autorisés dans l’alimentation humaine.
 
Pour les organisations ci-dessous, la décision a marqué, au plus haut niveau, la reconnaissance de l’incompatibilité de la culture des OGM avec l’apiculture. La conséquence logique de cet arrêt aurait dû être l’édiction par les Etats membres de règles visant à protéger l’apiculture contre les contaminations par les OGM.
Malheureusement la Commission a préféré demander aux Etats membres d’attendre avant d’agir.
C’est pourquoi, il y a un an, la pétition a été créée, puis enregistrée auprès de la Commission des pétitions du Parlement européen.
 

Les organisations partenaires de la pétition :

Agir pour l’environnement, Amis de la Terre, Apis Bruoc Sella, Attac, ASPAS, Biocoop, CONAPI, Confédération Paysanne, Danmarks Biavlerforening, FFAP, FNAB, FNE, FNOSAD, FRAPNA, Générations Futures, GIET Info, Greenpeace, Inter-Environnement Wallonie, LPO, Natagora, Nature et Progrès, Nature et Progrès Belgique, Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique, OGM Dangers, One Voice, Réseau Semences Paysannes, Syndicat National d’Apiculture, UNAAPI, Union Nationale de l’Apiculture Française, Veille au grain

 

Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

Le cruiser bientôt et enfin interdit ?

Publié le par Nature Environnement 77

Rappelez-vous, nous vous avions transmis la pétition lancée par France Nature Environnement demandant l'interdiction du Cruiser (produit insecticide utilisé notamment en enrobage des semences de maïs et de colza).

 

Dans sa décision du 16 février 2011, le Conseil d’Etat avait  annulé les autorisations accordées pour le Cruiser sur maïs en 2008 et 2009 (produit appelé Cruiser 350), car l’évaluation des risques vis-à-vis des abeilles avait été insuffisante. Plus précisément, elle n’avait pas été réalisée en utilisant la méthode des « quotients de danger », prescrite par la réglementation.

 

Mais celà n'empêchait pas le Ministre de l'agriculture d'autoriser cet insecticide dangereux pour les abeilles,  le 8 décembre 2010 pour 2011 sur le maïs, et le 3 juin 2011 pour l'année 2011 sur le colza, une plante très attractive pour les pollinisateurs.  FNE n'obtenait pas la suspension de cette autorisation auprès du Conseil d'état.

 

FNE engageait une action sur le fond pour demander l'annulation de ces autorisations, voir : FNE attaque l’autorisation du Cruiser sur colza

 

Suite à la publication dans « Science » d’une nouvelle étude montrant l’impact du Cruiser sur les abeilles, le Ministère de l’agriculture a annoncé  avoir saisi pour avis l’ANSES en vue d’une interdiction éventuelle de cet insecticide...

 

Voir le communiqué de France Nature Environnement

Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

FNE attaque l’autorisation du Cruiser sur colza

Publié le par Nature Environnement 77

FNE poursuit sa lutte contre le Cruiser et a déposé un nouveau recours devant le Conseil d’Etat. Après avoir été autorisé en enrobage de semences sur le maïs, cet insecticide dangereux pour les abeilles vient d’être autorisé sur le colza, une plante très attractive pour les pollinisateurs et en particulier pour les abeilles. 

Lire le communiqué :  

L’audience de référé a eu lieu hier, jeudi 28 juillet. La requête de FNE demandant la suspension de l'autorisation de mise sur le marché du Cruiser OSR sur colza a été rejetée par le Conseil d'Etat qui s'est déclaré incompétent sur ce dossier.


Le combat juridique va donc continuer, FNE ayant l'intention de déposer une requête sur le fond devant le tribunal administratif de Paris pour demander l'annulation de l'autorisation du Cruiser OSR sur colza. Du fait des délais de décision, une procédure d'urgence (référé) serait désormais vaine. En effet, les semis doivent commencer fin août et compte tenu du délai nécessaire pour enrober les semences, il est trop tard pour espérer obtenir une décision de justice pour les semis de cette saison.

Rappelons que la décision du ministère a été très tardive, puisque ce n'est que le 3 juin dernier qu'il a délivré l'autorisation d'utilisation du Cruiser sur le colza...

C'est donc pour la saison prochaine qu'il faut agir.

 

 


Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

Colloque Agriculture et Métropole.

Publié le par Nature Environnement 77

Un colloque concernant les territoires péri-urbains est organisé le 29 avril 2010, à partir de 9h, à Moissy- Cramayel. Pensez à vous inscrire si vous êtes intéressé (l'adresse se trouve en bas de l'affiche).

 

 

colloque-290485.JPG

Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

Agrocarburants : un bilan carbone désastreux

Publié le par Nature Environnement 77

 communiqué de presse de France Nature Environnement

jeudi 8 avril 2010

Agrocarburants : un bilan carbone désastreux pointé par l’ADEME

Après plusieurs mois d’hésitations, l’ADEME publie enfin aujourd’hui son rapport « Analyse de cycle de vie appliquées aux biocarburants de première génération consommés en France ». FNE a participé au comité technique de cette étude et livre son analyse.

L’Europe veut des énergies renouvelables...vraiment renouvelables !

Cette expertise sur les agrocarburants répond à un engagement du Grenelle mais s’inscrit aussi dans un contexte européen. La Directive « Energies renouvelables » du 29 avril 2009 demande aux Etats membres d’incorporer dans les transports 10% d’énergies renouvelables produites de manière durable, avec pour critère une réduction de 35% des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux équivalents fossiles. La France doit ainsi remettre dans quelques mois son Plan d’action national en matière d’énergies renouvelables à la Commission européenne.

Un bilan désastreux en termes de gaz à effet de serre

Cette étude officielle permet justement de préciser le bilan des agrocarburants en matière de gaz à effet de serre, avec une avancée incontestable : la prise en compte de l’impact du Changement d’Affectation des Sols (CAS). En effet, la transformation des forêts tropicales primaires en cultures industrielles de canne à sucre et de palmiers à huile destinées à faire rouler nos voitures est à l’origine d’émissions très importantes, liées au déstockage massif de carbone suite à la suppression du couvert forestier et à la dégradation des sols. Rappelons que la déforestation représente près de 25% des émissions mondiales de gaz à effet de serre !

Pour Lionel Vilain, conseiller technique agricole de FNE : « Les résultats de l’étude sont sans appel : lorsqu’on prend en compte les changements d’affectation des sols (déforestation notamment), l’impact effet de serre des agrocarburants est le double de celui de l’essence ou du gasoil remplacé ! ».

Michel Dubromel, responsable des transports à FNE : « A lui seul, ce résultat suffit à démontrer qu’en aucun cas les agrocarburants ne représentent une solution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports routiers

Des importations inévitables

L’étude démontre aussi que les filières métropolitaines d’agrocarburants ont une efficacité énergétique plus faible et sont économiquement non concurrentielles vis-à-vis des agrocarburants tropicaux.

Lionel Vilain reprend : « La conséquence, c’est que l’incorporation obligatoire de 10% d’agrocarburants dans les carburants conventionnels en Europe va se traduire par une déforestation accélérée des forêts brésiliennes, malaisiennes et indonésiennes. »

FNE demande au Gouvernement de tirer les conséquences de cette étude et de renoncer à toute politique favorisant la production et l’utilisation d’agrocarburants industriels en France.

Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

Silos dangereux

Publié le par Nature Environnement 77

Les silos sont des installations qui peuvent engendrer trois principaux types de dangers : le phénomène d’auto-échauffement, l’incendie et l’explosion.

En Seine-et-Marne : 77 silos dont 27 soumis à autorisation, rubrique 2160 stockage de céréales.

Lors du CoDERST du 29 octobre 2009 ont été examinés 20 silos sur les 23 classés SETI  (pour leur localisation, voir OdJ du CoDERST) dont les volumes de stockage sont compris entre 13 220 m3 et 66 640 m3 ! et dont les Arrêtés Préfectoraux d’autorisation datent de 1985 à 1994.

Les silos sont  classés SETI (Silo à Enjeu Très Important) s’ils se trouvent à proximité d’habitations, de route, de voie ferrée, de tiers (entreprises, etc).

Suite à deux gros incendies de silos en Seine et Marne, tous les silos classés SETI doivent respecter l’arrêté préfectoral  complémentaire du 20 février 2008.

La DRIRE a présenté les propositions de prescriptions techniques complémentaires de façon à réduire les risques. Compte tenu des résultats de l’étude de dangers et des modifications apportées sur certains silos, certains ont perdu leur classification SETI.

Si vous souhaitez d'autres infos, nous contacter : ne77@orange.fr  

 

Infos générales sur les silos et leurs dangers :

 

http://installationsclassees.ecologie.gouv.fr/Test-agriculture.html

Publié dans Agriculture

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>