Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

6 articles avec nucleaire

Démission de Nicolas HULOT : Continuons le combat !

Publié le par France Nature Environnement Seine-et-Marne

Communiqué de presse de FNE Ile-de-France le jeudi 30 août 2018

DEMISSION MAIS PAS RESIGNATION. CONTINUONS LE COMBAT !

Le bureau de France Nature Environnement Ile-de-France a pris acte de la démission de Nicolas Hulot et salue les efforts accomplis pour impulser, au sein du gouvernement et au niveau européen, des orientations favorables à la transition écologique malgré l’emprise puissante des lobbys. La politique des « petits pas » menée aujourd’hui n’est pas à la hauteur des enjeux planétaires que sont le changement climatique, la pollution de l’air, l’artificialisation des sols, les dégâts causés par une urbanisation galopante (disparition des espaces naturels, augmentation du volume de déchets).

En Ile-de-France la canicule de l’été 2018 a cruellement démontré les causes et mis l’accent sur les conséquences du réchauffement climatique et les risques élevés en termes de santé publique.

L’’Etat et des collectivités en Ile-de-France ne proposent pas une politique coordonnée, cohérente et efficace. C’est pourquoi les 400 associations de FNE Ile-de-France continueront d'interpeller activement les élus locaux et régionaux sur l’urgence d’agir contre le grignotage des terres agricoles par les grands projets inutiles notamment sur le plateau de Saclay et le triangle de Gonesse avec EuropaCity.

Elles continueront de dénoncer l’impact sur les milieux naturels de la multiplication des zones logistiques et des installations de stockages de déchets en particulier en Seine-et-Marne et dans les territoires de la grande couronne.

Elles continueront de combattre l’accélération de la densification urbaine à Paris et autour des stations du futur Grand Paris Express, l’implantation des tours en périphérie de la capitale, les nuisances croissantes comme le bruit.

Elles continueront d'alerter les pouvoirs publics sur les risques d’inondations renforcés par l’artificialisation des sols et sur les menaces qui pèsent sur la biodiversité et sur les forêts franciliennes.

Le départ de Nicolas Hulot, ministre engagé sincèrement pour la cause de la transition écologique, sonne pour FNE Ile-de-France comme une exigence de poursuivre le travail d'alerte des citoyens sur les enjeux vitaux de l’environnement dans notre région et la dénonciation des projets à risque. FNE Ile-de-France continuera de proposer des solutions innovantes et alternatives et de favoriser l'implication des jeunes générations dans la transition écologique.

Contacts presse

Muriel Martin-Dupray, Vice-présidente et porte-parole, muriel.martin-dupray@fne-idf.fr
Michel Riottot, Conseiller du président et porte-parole, michel.riottot@orange.fr
Anne Sauvey, Secrétaire générale,
anne.sauvey@fne-idf.fr

Secrétariat 01 45 82 42 34, secretariat@fne-idf.fr

>  

France Nature Environnement Ile-de-France est la fédération régionale des associations de protection de la nature et de l’environnement. Elle est le porte-parole de plus de 400 associations, unions ou collectifs départementaux et locaux. Membre de la fédération nationale France Nature Environnement, FNE Ile-de-France est son représentant régional.  

Télécharger le communiqué de presse

FNE ÎLE-DE-FRANCE
2, rue du Dessous des Berges
75013 PARIS

Les Bure-Haleurs en Seine-et-Marne

Publié le par Nature Environnement 77

 

Le "HALAGE DU DEBAT", tournée d'information à vélo sur le projet CIGéo d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse), passe cette année en Seine-et-Marne. Partie le 13 juillet du site du projet d'enfouissement, elle arrivera place du Trocadéro à Paris le 20 juillet. Le périple emprunte les chemins de halage le long des canaux, en suivant la vallée de la Marne.

 

3 rendez-vous en Seine-et-Marne

 

Vendredi 18 juillet
La Ferté-sous-Jouarre devant la Mairie 12 h /14 h

Meaux devant la Mairie 18 h /20 h


Samedi 19 juillet
Villeparisis  - Pont du Canal de l'Ourcq /Gare RER Villeparisis-Mitry  14 h /16 h
 


Le "Point d'orgue " pour la Seine-et-Marne se déroulera à Villeparisis, territoire  lié à cette problématique "radioactive" par l'existence de dépôts de déchets à radioactivité naturelle renforcée sur le site Sita FD, de passages réguliers de trains de déchets nucléaires notamment à la gare Villeparisis/Mitry et de risques pour la population de contamination due à des résidus d’uranium, du fait de l'activité passée du Fort de Vaujours (ex CEA)

 

 

Dernière étape le dimanche 20 juillet : VAUJOURS - PARIS Trocadéro : Rejoignez les Bure-Haleurs pour faire à pied les 5 - 10 derniers kilomètres avec eux, afin d'arriver en grandes pompes à Paris, par le canal de l'Ourcq.

 

 

 Voir le programme complet de la tournée.

 

Suivez-les.

Publié dans Nucléaire

Partager cet article

Repost0

Samedi 27 avril 2013 - Melun (77) : Tchernobyl Day

Publié le par Nature Environnement 77

Du vendredi 26 au dimanche 28 avril 2013
3 jours d'actions
pour barrer la route à l'uranium
www.chernobyl-day.org

Samedi 27 avril 2013 - Melun (77) : Tchernobyl Day

10h : Rendez-vous à la préfecture de Melun
Manifestation et défilé dans les rues de Melun
Manifestation organisée dans le cadre du Tchernobyl Day, 27 ans après le début de la catastrophe, et pour rappeler notre exigence des premières mesures pour sortir du nucléaire en France : arrêt immédiat de la centrale de Fessenheim et du chantier de l'EPR de Flamanville.
Contact : Antoine GIRARD - CIREN 77 et 91
ciren@mailoo.org
Tél : 06 20 43 21 99

Publié dans Nucléaire

Partager cet article

Repost0

Chaîne humaine : Plus de 20 000 personnes encerclent les lieux de pouvoir du nucléaire

Publié le par Nature Environnement 77



Communiqué des organisateurs

Nous sommes plus de 20 000 à encercler les lieux de pouvoir du nucléaire à Paris.

Nous dénonçons les institutions sous l’influence du lobby nucléaire !

Une chaîne humaine traverse Paris de part en part.

Venu-e-s de partout en France, de Fessenheim à Plogoff, de Nogent-sur-Seine à Bure et même de l’étranger, nous sommes en ce moment plus de 20 000 à former une chaîne jaune soleil d’un bout à l’autre de Paris, de Bercy à la Défense.

Nous commémorons ainsi une date tragique : voilà maintenant deux ans que dure la catastrophe de Fukushima. Cette chaîne est un message de solidarité envoyé au peuple japonais, en résonance avec les nombreuses actions qui ont lieu partout dans le monde ce même jour.

Cette chaîne est aussi un message d’indignation adressé aux décideurs qui nous imposent un système mortifère au nom d’étroits intérêts économiques et nationalistes.

 

La transition énergétique, c’est l’arrêt du nucléaire !

Alors que les probabilités d’accident nucléaire en France sont alarmantes, nos dirigeants se refusent à changer le cap de la politique énergétique de notre pays. Fessenheim n’est toujours pas arrêtée, la construction de l’EPR se poursuit, le renouvellement du parc nucléaire se prépare et le virage vers la sobriété et les alternatives est loin d’être à l’ordre du jour. Seul "changement" : un discours vidé de sens sur la transition énergétique !


Aujourd’hui, nous encerclons les ministères, l’Assemblée Nationale, les sièges d’EDF et d’Areva, tous ces lieux où se prennent les décisions sur le nucléaire, de façon opaque et au mépris des populations. Nous exigeons avec fermeté et détermination de reprendre en main ces choix qui nous appartiennent. Nous voulons l’arrêt du nucléaire civil et militaire, nous voulons une vraie transition énergétique maintenant !


Notre mobilisation ne s’arrêtera pas ce 9 mars ! Nous surveillerons de près la future loi de programmation énergétique et nous mobiliserons à nouveau si, comme il est à craindre, celle-ci renforce la politique pro-nucléaire.


 

Publié dans Nucléaire

Partager cet article

Repost0

9 mars 2013 : toutes et tous à Paris pour l'arrêt du nucléaire !

Publié le par Nature Environnement 77

image001 Dangereux, coûteux, le nucléaire nous soumet tous à des pollutions et une menace inacceptables. Les mines d’uranium polluent les sols et les eaux et il n’existe aucune solution pour la gestion des déchets radioactifs.

Hiroshima, Tchernobyl,Fukushima : nulle autre technologie n’a créé en si peu de temps des catastrophes si « durables ».

Avec le deuxième plus gros parc nucléaire au monde, la France cumule les probabilités d’accident.

Refusons que la centrale de Nogent-sur-Seine, à 95 km de Paris, devienne le Fukushima français !

Le nucléaire n’est pas une fatalité. De nombreux pays ont décidé d’en sortir, créant ainsi des centaines de milliers d’emplois. Nous n’avons pas besoin de prolonger la vie de nos centrales vieillissantes, ni d’en construire de nouvelles ! Une révolution énergétique sera une formidable opportunité pour l’emploi, la santé et la démocratie.

Ensemble, nous pouvons agir et c’est le moment de le faire !

image002

 

Retrouver toutes les informations sur la chaîne humaine : www.chainehumaine.org

Pour participer près de chez vous à des campagnes d’affichage et/ou de distribution de tracts, prendre une part plus active à l’organisation de la Chaîne Humaine, contacter le groupe local Seine-et-Marne et Essonne :

CIREN (Collectif citoyen d'Information sur la Radioactivité Et le Nucléaire)

ciren@mailoo.org ou 06 20 43 21 99



Publié dans Nucléaire

Partager cet article

Repost0

Où seront enfouis les déchets nucléaires ?

Publié le par Nature Environnement 77

Lorraine Nature Environnement lance un site Internet indépendant d'information pour tout savoir sur le projet CIGEO, qui prévoit l'enfouissement à 500 mètres sous terre et pour des centaines de milliers d'années de déchets hautement radioactifs, issus des 58 réacteurs nucléaires français.

Le petit village de Bure est l'épicentre d'un vaste programme d'entreposage et de stockage de déchets radioactifs en tout genre, nommé "projet CIGEO". Si ces déchets ne représentent que 2 % du volume des déchets radioactifs des 58 réacteurs français, ils concentrent 99 % de la radioactivité. Les installations d'entreposage de surface de Soulaines et de Morvilliers à 30 km à l'ouest de Bure accueillent déjà des déchets radioactifs (type faible et moyenne activité à vie courte).

Peu d'informations sont disponibles sur le sujet. Elles sont dispersées et souvent contradictoires. Pour combler ce vide, Lorraine Nature Environnement a mis en ligne Pandora, le site internet indépendant d'information sur CIGEO. A travers cet outil pédagogique, chacun peut se saisir des enjeux du dossier et disposer de l'information et de l'expertise des associations lorraine et champenoise, qui suivent l'évolution de la situation depuis deux décennies. Il fait le point sur les nombreuses lacunes du projet, tant sur le plan du processus démocratique, de la validité de la méthode scientifique et de la sécurité financière pour sa réalisation.

 

En 2013, CIGEO fera l'objet d'un débat public qui cautionnera juridiquement la demande d'autorisation envisagée en 2015. Pour l'heure, rien n'est encore fait et Cigéo présente des lacunes abyssales. Pour pouvoir participer, le public doit s'approprier les nombreuses problématiques qui se posent.

Au cœur du débat national sur la transition énergétique, Lorraine Nature Environnement veut alerter sur la situation énergétique actuelle de la France et espère que cette initiative aidera à accélérer la réflexion pour une transition durable, soutenable et sans nucléaire.

 

Voir le communiqué de presse de Mirabel-Lorraine Nature Environnement suite à la visite de Delphine Batho, ministre de l'écologie et du développement durable à Bure le 04.02.2013.

 

Voir la synthèse des réflexions et position de MIRABEL LNE sur le projet CIGEO d’enfouissement des déchets nucléaires nucléaires français dans l’Est de la France à Bure au 06.02.2013.


 

Voir le communiqué de presse de FNE : Débat public sur le projet CIGEO (Bure) : quid du débat sur la transition énergétique ?
La Commission Nationale du Débat Public vient d’arrêter les dates du débat public qui aura lieu du 15 mai au 31 juillet 2013 et du 1er septembre au 15 octobre 2013. FNE et MIRABEL-LNE, la fédération régionale des associations de protection de la nature et de l’environnement en Lorraine dénoncent une décision en contradiction avec le débat sur la transition énergétique.

 

Publié dans Nucléaire

Partager cet article

Repost0