Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eau du robinet polluée : encore 33 communes dans le rouge !

Publié le par Nature Environnement 77

De nombreuses communes de Seine-et-Marne sont encore concernées par une eau du robinet non conforme aux normes en vigueur, et, dans plus de 30 de ces communes, l'eau ne doit pas être consommée par les femmes enceintes et les nourrissons (pollution aux nitrates pour 31 communes) ou par les nourrissons et les enfants de moins de 12 ans (taux de sélénium trop élevé pour Boissy-le-Châtel et Chauffry).


Nature Environnement 77 a épluché les résultats fournis par les services de l'Etat afin de vous fournir une carte à jour (CLIQUER ICI). En effet, les cartes actuellement mises en ligne par ces services  sont en retard de presque 2 ans !

 

Nous invitons vivement nos lecteurs habitant dans ces communes à aller vérifier si l'affichage réglementaire est bien en place à l'extérieur de leur mairie.

Si des femmmes enceintes ou de jeunes mamans ne bénéficient pas de la distribution gratuite d'eau en bouteilles, nous prévenir : ne77@orange.fr et la réclamer à votre maire !

 

Cette carte est très parlante : ce sont les grands espaces agricoles qui sont concernés !

A quand la généralisation d'une agriculture plus respectueuse de l'environnement et des populations ?

 

Publié dans Eau et sécheresse

Partager cet article
Repost0

Europe : pas d'obligation d'étude d'impact environnemental pour les hydrocarbures de schiste !

Publié le par Nature Environnement 77

Le Parlement européen a définitivement adopté la révision de la directive portant sur les évaluations d’impact environnemental (EIE) de certains projets publics et privés.

Cet accord législatif n’inclut pas les activités d’exploration et d’extraction des gaz de schiste dans la liste des activités devant obligatoirement faire l’objet d’une EIE.

Voir le communiqué d'EELV au parlement européen

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article
Repost0

Forage pétrolier à Nonville : l'interdiction

Publié le par Nature Environnement 77

Le Tribunal administratif de Melun a annulé l'arrêté préfectoral du 10/08/2012, donnant acte de la déclaration de travaux miniers, forage "Berceau 1" à Nonville (PERH de Nemours), dans le cadre du recours de la commune de Nonville et de la communauté de communes Moret Seine et Loing contre cet arrêté.

 

Le tribunal administratif de Melun a interdit mercredi 12 mars, un forage d'exploration pétrolière à Nonville (Seine-et-Marne). Une décision que les militants anti-gaz de schiste présentent comme une première en France.

Selon l'avocat de la commune de Nonville, Maître Arnaud Gossement, la décision du tribunal revient à annuler totalement l'autorisation de forage obtenue par le groupe américain Hess Oil.
En pratique, le pétrolier n'a plus le droit de forer dans cette commune à 70 kilomètres au sud-est de Paris, explique Me Gossement, même si le permis exclusif de recherche d'hydrocarbures qu'il détient n'a pas été formellement annulé par le tribunal. Selon Me Gossement, "C'est la première fois qu'un forage de ce type est interdit".
Ce projet de forage est contesté par les écologistes, qui soupçonnent Hess Oil, très investi dans les hydrocarbures non-conventionnels, de chercher du pétrole de schiste.

Suite de l'article
 

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article
Repost0

Les dangers du Grand Marché Transatlantique

Publié le par Nature Environnement 77

 

Les nouveaux droits transatlantiques pourraient saper les interdictions et réglementations en matière de recours à la fracturation hydraulique !

 

Du 10 au 14 mars, se tient à Bruxelles le quatrième cycle de la négociation du partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (PTCI) entre l’Union européenne et les Etats-Unis.


Le Partenariat Transatlantique de Commerce et d'Investissement (PTCI, traduction du terme de Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP), encore désigné par TAFTA (Transatlantic Free Trade Agreement) ou grand marché transatlantique), accord commercial majeur, en cours de négociation entre l'Union européenne (UE) et les Etats-Unis menace les pouvoirs dont disposent les gouvernements pour protéger les populations et l'environnement des nouvelles technologies à risque, telles que la fracturation hydraulique.

 

Un mécanisme de règlement des différents investisseur-État est prévu par les négociateurs. Il permet aux entreprises de porter plainte contre un État ou une collectivité territoriale dès lors qu’une loi ou une réglementation semble entraver leurs investissements, y compris leurs prévisions de bénéfices futurs. Les entreprises qui investissent aux États-Unis ou dans l’Union européenne pourraient contester, directement devant des tribunaux internationaux privés, les réglementations environnementales, telles que celles portant sur la fracturation hydraulique, ouvrant ainsi la voie à des dizaines de millions d’euros de compensation, à payer par les contribuables.

 

Lire le document ATTAC "Non à la fracturation hydraulique, comment l'accord UE-Etats-Unis pourrait encourager son utilisation"

 

 

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article
Repost0

Villeparisis - Trafic illégal de déchets

Publié le par Nature Environnement 77

 

Un réseau d’enfouissement illégal de déchets démantelé près de Paris

Digne de la mafia, un réseau d’enfouissement illégal de déchets, parfois dangereux, a été démantelé en région parisienne, impliquant la famille Hornec, considérée par la police comme l’un des piliers de la pègre dans la capitale.

Entre des dépôts sauvages dans les champs de la plaine de France, à 20 km au nord-est de Paris, des nuits dans des palaces, et des agriculteurs étranglés par les dettes, la police judiciaire de Seine-Saint-Denis a déniché un dénominateur commun, bien connu des fichiers de police: la famille Hornec.

«S’inspirant des méthodes de la mafia italienne», le clan, dont des membres ont déjà été condamnés pour du trafic de cocaïne, avait monté une société véreuse, qui s’adressait à des entreprises, de BTP par exemple, obligées par la loi de faire recycler leurs déchets, a relaté à l’AFP une source proche de l’enquête.

A prix cassé, les malfaiteurs leur proposaient de s’en charger. Mais au lieu de les traiter pour en faire du remblai, leur société RTR Environnement enfouissait ces résidus, parfois contaminés par de l’amiante, en toute illégalité, a-t-elle ajouté.

Au passage, des agriculteurs étaient menacés, ou piégés par des prêts à des taux très élevés, forcés en contrepartie d’abandonner leurs terres pour laisser les suspects y enfouir les déchets non-recyclables.

Cinq personnes, dont Jean-Claude Hornec et son fils Loune, devaient être mises en examen jeudi par un juge d’instruction de Bobigny (Seine-Saint-Denis), pour extorsion de fonds en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et dépôts illégaux de déchets. Ils encourent jusqu’à 30 ans de prison.

 

Article complet paru sur le site de Libération le 06.03.2014

 

 

Alertée par un long ballet de camions, l’association de défense de l’environnement de Claye-Souilly et ses alentours (Adenca) avait donné l’alerte de ces Mouvements de terre au lieu-dit « l'Ambresis » à Villeparisis.

 

Le 4 décembre 2013, Nature Environnement 77 interpellait la sous-préfecture et lui demandait de faire intervenir les services de l'Etat pour effectuer le contrôle de cette activité de « remblayage ».

  • Demande de contrôle de la hauteur autorisée, avec, au cas où il y aurait dépassement, le dressage d'un procès-verbal et la fermeture du site.

  • Demande de prélèvement des déchets déversés sur le site aux fins d'analyse (risques de rejet de polluants dans le ru des Grues).

 

Dans quel état se trouve le ru des Grues dans lequel se déversent les eaux de ruissellement provenant du site de remblayage ?


Rappelons que ce ru des Grues est un affluent de la Beuvronne, rivière qui se jette dans la Marne, en amont du captage d'Annet-sur-Marne fournissant en eau potable 500000 habitants.

 

 

Partager cet article
Repost0

Une agriculture durable est-elle possible ?

Publié le par Nature Environnement 77

Développement Durable, Notre Avenir (DDNA) nous invite à la cinquième conférence de son cycle consacré à l'alimentation  :

 

 

"Des aliments sûrs et sains :

une agriculture durable est-elle possible ?"

  Comment une agriculture durable, reposant sur des systèmes de production économes et autonomes ancrés sur leurs territoires, peut relever les enjeux environnementaux, économiques
et sociétaux d’aujourd’hui ?

Avec Goulven Lehabers,
coordinateur national des activités "agriculture durable "de la

Fédération Nationale  des Centres d'Initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu rural (CIVAM)

Campagnes vivantes (Réseau Agriculture durable),


 

le jeudi 13 mars 2014, à 20.30 h,

à la Ferme des Arts

(60 rue Pasteur, Vert-Saint-Denis, 77)

 


Publié dans Vie Associative

Partager cet article
Repost0

Fort de Vaujours : La contamination démontrée

Publié le par Nature Environnement 77

Mesures_25.02.2014-02.JPG  Mesures_25.02.2014-04.JPG

 

Missionnée par la préfète de Seine-et-Marne pour effectuer des mesures contradictoires sur des points singuliers au niveau du site du Fort de Vaujours, l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) confiait la réalisation de cette campagne de mesures à l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) et à l'Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO). Le collectif "Sauvons la Dhuis" était invité à participer le mardi 25 février 2014  aux mesures contradictoires sur 3 "points chauds" dans l'enceinte du Fort de Vaujours. La CRIIRAD, grâce à la pression des associations, était également présente.

Bien sûr, nous savions dès le départ que ces mesures contradictoires ne prouveraient pas grand chose sur l'état de contamination et de pollution de l'ensemble du site, puisque ne portant que sur ces points faisant polémique*. D'autre part, le protocole de mesures était établi par l'IRSN sans aucune concertation avec les autres intervenants et alors que l'IRSN n'est pas neutre dans cette affaire.

Or, les mesures effectuées le prouvent, il y a bien une contamination de la casemate TC au point CEA1 et ce résultat invalide les affirmations précédentes de non-contamination des laboratoires officiels.

Voir le communiqué de la CRIIRAD faisant le bilan des mesures contradictoires du 25 février 2014.

 

Voir le communiqué du collectif Sauvons la Dhuis relatant en détail le déroulement de ces mesures contradictoires.

 

*C'est pourquoi avec Environnement 93 et Ile-de-France Environnement, Nature Environnement 77 a adressé un courrier au ministre de la défense lui demandant de transmettre des informations détaillées localisant précisément l’ensemble des ouvrages susceptibles d’être contaminés en profondeur d’un point de vue radiologique, chimique et pyrotechnique, une étude rigoureuse sur  l'évaluation des risques étant conditionnée à l'obtention de ces éléments. 

 

 

Partager cet article
Repost0

Prochain CoDERST le 6 mars

Publié le par Nature Environnement 77

Le Conseil Départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CoDERST) se tiendra le jeudi 6 mars 2014 en préfecture à Melun sur l'ordre du jour que vous trouverez en cliquant ici : 

 

Si vous avez des informations à nous communiquer ou des remarques à faire sur l'un des points qui y sera évoqué contactez-nous : ne77@orange.fr ou 01 64 71 03 78.

Partager cet article
Repost0

Recours contre le forage pétrolier à Nonville : vers l'interdiction ?

Publié le par Nature Environnement 77

"Que Hess soit autorisé à forer malgré l’interdiction d’utiliser la fracturation hydraulique, c’est comme donner un permis de conduire à un chauffard et ensuite lui demander de ne pas conduire"

La déclaration d'Arnaud Gossement, avocat de la commune de Nonville et de la communauté de commune Moret Seine et Loing au tribunal administratif de Melun lors de l'audience du 19 février a fait mouche.


"Accepter l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels revient à autoriser la fracturation hydraulique"

Lors de son exposé, le rapporteur public, dont les avis sont en général suivis par les juges, n’a pas retenu les arguments d’Hess Oil affirmant s’être engagé "à ne pas recourir à la fracturation hydraulique" et à seulement "sonder et cartographier le sous-sol du bassin parisien à la recherche d’hydrocarbures non-exploités à l’aide de forages déviés ou horizontaux". Il a plaidé pour l'interdiction du forage pétrolier et préconisé l'annulation de l'arrêté préfectoral du 10/08/2012  autorisant un forage de recherche d'hydrocarbures, sans consultation des habitants et des élus et sans avoir au préalable réalisé une étude environnementale, ce qui est en totale contradiction avec la Charte de l'environnement.

 

Rappelons de les travaux miniers de Nonville sont inclus dans le permis de recherche de Nemours dont la mutation à Hess Oil a été refusée en décembre 2013 par le ministère de l'écologie.

 

Délibéré du Tribunal administratif de Melun dans deux semaines...

 

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article
Repost0

Fort de Vaujours : Une manifestation pour la vérité

Publié le par Nature Environnement 77

Parce qu'il est inscrit dans ses statuts que son rôle  est de veiller à la sauvegarde et à la mise en valeur de la nature, de l'environnement et de la qualité de la vie et que ça comprend aussi la lutte contre les pollutions et les nuisances, NATURE ENVIRONNEMENT 77 était là le 8 février 2014 :


  • Pour soutenir les associations locales et les riverains inquiets pour leur santé.
  • Pour faire valoir, au nom du respect des populations, des générations futures, du vivant, le principe de précaution que certains voudraient bafouer. 
01

Le message de

NATURE ENVIRONNEMENT 77 :


NON à tout ce qui peut engendrer la pollution de la terre, de l'air, de l'eau


NON à la mise en danger de la santé


NON, aussi, à la destruction des espaces naturels de la "ceinture verte", dernières coupures d'urbanisation à la limite de la zone dense de la région parisienne. Laissez-nous ces espaces de nature, de respiration, laissez-nous cette colline !

 

 

 

Partager cet article
Repost0