Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

urbanisme et amenagement du territoire

NE 77 SOLIDAIRE AVEC ALTERNATIBA GONESSE

Publié le par Nature Environnement 77

Le SDRIF 2030 (Schéma Directeur de la Région Île-de-France) fait peser sur la Seine-et-Marne des projets  concourant à l'étalement urbain, la consommation d'espaces agricoles et  l'hypertrophie de la région Île-de-France.

 

En particulier la Seine-et-Marne a également son "triangle" :

Entre Tournan-en-Brie et Fontenay-Trésigny, un projet de gare au Val Bréon, qui, bien que de prime abord de moindre importance que les projets de gare et d'EuropaCity du triangle de Gonesse, est tout aussi inquiétant et bien plus pernicieux. En effet, sous le prétexte apparemment vertueux de favoriser les transports collectifs, ce projet de gare conditionne l'extension d'une zone logistique dont la création avait été contestée en son temps et sert, à son tour, de support à un "secteur de développement à proximité des gares".

 

Dans le cadre des objectifs affichés par le SDRIF de

- Densification de la ville existante,

- Limitation de la consommation d'espace et de lutte contre l'étalement urbain,

- Préservation des paysages, surfaces cultivées et forêts,

 

on peut très bien admettre la présence d'un secteur de développement à proximité d'une gare existante. 

Mais que dire de la création d'une gare en plein champ ?

 

Nous avions signalé aux conseillers régionaux les conséquenses et les effets pervers de l'implantation d'une gare RER au Val Bréon. Ils n'ont cependant pas retiré ce projet du SDRIF.

 

Triangle de Gonesse (95) / Triangle du Val Bréon (77)

= même combat

 

Alors que personne ne parle officiellement de la création d'une zone d'urbanisation nouvelle à cet endroit, de façon sournoise et en catimini, se prépare ainsi le bétonnage au milieu des champs, la gare servant ensuite inéluctablement de support à un "secteur de développement" et à une future urbanisation.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

SDRIF : Contributions à l'enquête publique

Publié le par Nature Environnement 77

L'enquête publique sur la révision du SDRIF est close depuis hier mardi 14 mai 2013.

 

Nature Environnement 77 a émis un avis défavorable sur le projet SDRIF 2030 présenté.

 

Nos observations écrites vont être analysées par la commission d´enquête, dont le président rendra un rapport et des conclusions dans le courant de l'été 2013.  Selon les conclusions de l´enquête, le Conseil régional pourra éventuellement modifier le projet avant de l´adopter, en vue d´une approbation définitive par décret en Conseil d´Etat au cours de l’hiver 2013-2014.

 

Le SDRIF, une élaboration décentralisée et concertée

 

Les observations de NE 77 viennent s'ajouter d'une part aux

observations de notre fédération régionale Île-de-France Environnement et d'autre part à celles de nos

associations adhérentes locales qui ont participé à l'enquête publique :

 

  • Villevaudé Demain,
  • Appel +, Lésigny,
  • Association pour la Reconnaissance de Noisement, l'Aménagement de son Site et la Sauvegarde de son Environnement Naturel, ARNASSEN, Savigy-le-Temple, 
  • Association des Bois du Canton, ABC, Vert-Saint-Denis,
  • Développement Durable Notre Avenir, DDNA, Cesson,
  • AVEC L'UNION des associations de l'agglomération melunaise,
  • ADE de Sénart et environs
  • Melun Val de Seine Nature Environnement, MVSNE,
  • Association Intercommunale pour la Protection et la Promotion de la Nature et de l'Environnement, AIPPNE, Vaux le Pénil,
  • Samois sur Terre, Samois-sur-Seine.
Partager cet article
Repost0

Transport-Mobilité : sortir du modèle tout routier

Publié le par Nature Environnement 77

Enquête publique SDRIF : NATURE ENVIRONNEMENT 77 soutien la contribution des associations de défense de l'environnement et des riverains des vallées du Grand Morin et de l'Aubetin et ses observations concernant le

 

PROJET DE CONTOURNEMENT DE COULOMMIERS

 

 

Voir cette contribution et les arguments contre ce projet.

 

Le principe de ce projet est cité dans le projet de SDRIF présenté à l'enquête publique. Non contente d'avoir obtenu cette citation, la commune de Coulommiers demande maintenant dans sa contribution à l'enquête publique que le projet de déviation sud soit inscrit sur la carte de destination du sol du projet de SDRIF et sur le tableau de la page 22 du fascicule "propositions de mise en oeuvre" du dossier du SDRIF (voir ici).

 

Il est donc important que les opposants à ce projet calamiteux compte tenu de ses impacts et de ses conséquences futures se manifestent et fassent part de leur opposition.

Site de l'enquête publique

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

SDRIF 2030 : Halte au gaspillage des terres agricoles d'Île-de-France

Publié le par Nature Environnement 77

 

COMMUNIQUE COMMUN D'ÎLE-DE-FRANCE ENVIRONNEMENT ET DE LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D'EXPLOITANTS AGRICOLES D'ÎLE-DE-FRANCE 

 

Ile-de-France Environnement (IDFE) et les agriculteurs franciliens de la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles dénoncent la consommation excessive des meilleures terres agricoles de notre région. Les environnementalistes et les agriculteurs sont solidaires et déterminés à défendre le patrimoine nourricier de notre région. La ville ne peut plus continuer à « dévorer » indéfiniment et sans restriction ses terres « alimentaires ».

 

Depuis 20 ans, selon le Schéma de Développement Régional de l'Ile de France ou SDRIF 2013, notre région a perdu annuellement 1900 ha de terres agricoles soit l'équivalent du département des Hauts-de-Seine en 10 ans. Si ce rythme continue, un rapport publié en 2009 par Philippe Pointerau et Frédéric Coulon (Courrier de l'environnement de l'INRA n°57, pp109-120) indique qu'en 2050 la France devra importer massivement des denrées agricoles ayant perdu son indépendance alimentaire pour les produits courants. La réduction de la consommation des terres est un objectif affiché du SDRIF 2013 qui va dans le bon sens. Cet objectif n'est ni convainquant, ni crédible, puisque l'autorité environnementale évalue à 1 800 ha/an jusqu'en 2030 la « perte » des territoires ruraux et naturels inscrite au SDRIF 2013 alors que la loi Grenelle impose de diviser par 2 le rythme de consommation des espaces agricoles d'ici à 2020.

 

Des projets innombrables dans notre grande couronne francilienne vont consommer encore cette surface agricole utile pour : l'entraînement sportif du Paris St Germain (Ferme de Poult-en-Yvelines), l'aménagement économique des 400 ha de la base aérienne de Brétigny, l'extension de l'Ecosite de Vert-le-Grand en Essonne, la création des Villages Nature d'Euro-Disney (500 ha), des installations de stockage des déchets de Claye-Souilly et des plateformes logistiques du Val Bréon en Seine-et-Marne, le golf et les centres commerciaux sur les 700 ha du Triangle de Gonesse et les terres agricoles autour de l'aéroport de Roissy dans le Val d'Oise ...mais surtout par les zones d'urbanisation privilégiée autour des gares du « Grand Paris Express » sensées limiter le bourgeonnement des lotissements de maisons individuelles autour des villages, bourgs et hameaux responsable de plus de 50 % de cette gabegie territoriale depuis 1994.

 

Voir le communiqué complet

Partager cet article
Repost0

SDRIF 2030 : enquête publique prolongée jusqu'au 14 mai 2013

Publié le par Nature Environnement 77

Depuis le 28 mars, l’enquête publique est l’occasion de formuler vos observations sur ce projet d’aménagement et de développement durable pour l'Île-de-France. Initialement prévue jusqu'au 30 avril, elle est prolongée jusqu’au 14 mai pour permettre à tous de s’informer et de s’exprimer sur le projet.

 

Jusqu'au 14 mai, vous pouvez vous informer sur le projet et participer dans le cadre de l'enquête publique :

> Consultez le dossier d’enquête publique et déposez vos observations dans les 29 lieux d’enquête franciliens (nouvelles dates de permanence en ligne) : cliquez ici

> Participez en ligne en vous connectant sur le site de l’enquête publique du projet de SDRIF : www.enquetespubliques.iledefrance.fr/lenquete-publique-sur-le-sdrif
Partager cet article
Repost0

SDRIF 2030 : Des outils pour répondre à l'enquête publique

Publié le par Nature Environnement 77

 

REPONDEZ A L'ENQUETE PUBLIQUE !

 

Pour vous aider à comprendre le SDRIF et à répondre à l'enquête publique jusqu'au 30 avril 2013, le dossier d'Ile-de-France Environnement .


Ce dossier est conçu pour vous aider à élaborer votre avis et inciter le maximum de nos adhérents à en rédiger un. Même si le rapport d'enquête ne prend pas en compte votre avis, il doit indiquer comment s'est déroulée l'enquête et analyser vos observations. 

Partager cet article
Repost0

SDRIF 2030 : enquête publique du 28 mars au 30 avril 2013

Publié le par Nature Environnement 77


L'enquête publique sur la révision du Schéma directeur d'Ile-de-France se déroulera du jeudi 28 mars au mardi 30 avril inclus. Voir l'arrêté du président du conseil régional  d'Ile-de-France du 25.02.2013 prescrivant l'enquête publique et en donnant les lieux (Hôtel de région et 28 communes désignées).

 

A partir du 28 mars et pendant toute la durée de l'enquête vous pourrez consulter tous les documents relatifs à cette enquête et déposer vos observations sur le site


www.enquetespubliques.iledefrance.fr/sdrif.

 

En attendant vous pouvez consulter ici le projet de SDRIF 2030.


Partager cet article
Repost0

SDRIF 2030 : l'autorité environnementale doute de la "durabilité" du projet

Publié le par Nature Environnement 77

 

L'Autorité environnementale (Ae) a rendu, le 13 mars 2013,  son avis sur le projet de schéma directeur de la région Ile-de-France (SDRIF).

 

L'autorité environnementale "observe pourtant que les préconisations du projet conduiront à une régression des territoires ruraux et naturels de l’ordre de 1 800 ha/an, proche de la tendance moyenne des dernières décennies, même si la densité de logements dans les extensions urbaines est plus forte et si l’ouverture de ces extensions nouvelles apparaît mieux maîtrisée. Ce rythme représente une consommation nette de 0,2% par an du capital actuel, non renouvelable, d’espaces agricoles, forestiers ou naturels. Il s’accompagnera très probablement, sous l’effet de l’éloignement des nouveaux logements par rapport au centre de l’agglomération et des besoins de mobilité correspondants, d’une contribution de l'urbanisme à l’évolution des émissions de gaz à effet de serre dans la région très éloignée de la division par quatre entre 1990 et 2050, retenue comme objectif national.

Ce constat sur l’empreinte environnementale de l’extension urbaine en matière d’espaces naturels et de climat conduit à s’interroger sur la notion même de «durabilité» du développement de l’Ile-de-France, évoquée dans la loi." 

 

Lire l'avis de l'Ae.

Partager cet article
Repost0

Notre-Dame-des-Landes : création d'un comité de soutien 77

Publié le par Nature Environnement 77

Nous nous faisons l'écho d'un communiqué signé de Michel Giroud, Franck Rolland, Jean-Michel Dupon:


Seine-et-Marne / Notre-Dame-des-Landes  : Pour la création d’un comité de soutien dans le 77 !


Citoyens / habitants Seine-et-Marnais, nous soutenons la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Le projet de nouvel aéroport nantais, réalisation inutile et coûteuse doit être abandonné car il n’a pas de réelle utilité publique .
Il ne sert qu’à imposer un mauvais choix qui a en particulier comme conséquences :
  • L’expulsion des paysans de leur terre en détruisant des terres agricoles très productives (maraîchage) mais aussi des zones humides de grande importance écologique.
  • L’augmentation du trafic aérien entraînant une augmentation de la production de gaz à effet de serre.
  • La réalisation d’infrastructures régionales au seul profit  d'un groupe privé : Vinci. 
 
Ce choix renforce et incarne une logique de croissance débridée qui exacerbe les inégalités et épuise les ressources de la planète.
 
Notre-Dame-des-Landes est devenue aujourd’hui (comme le fut en son temps le Larzac) un symbole de résistance pour celles et ceux qui pensent qu’on peut utiliser les ressources publiques d’une manière socialement et écologiquement plus utiles. 

La Seine-et
-Marne, département périurbain et rural, périphérique de l’Ile-de-France qui doit "défendre" déjà le maintien de ses activités agricoles, le respect de ses paysages, la préservation de ses espaces naturels, connaît aussi à sa façon des projets inutiles coûteux dégradant l’environnement et inadaptés aux enjeux d’avenir.
 

Alors, solidaires des paysans, des habitants et des occupants de la ZAD (Zone à Défendre) qui résistent aux expulsions, subissent une violente répression policière et proposent un développement de territoire différent
,
Nous appelons donc les habitants(e)s de Seine-et-Marne à se mobiliser et à nous rejoindre en vue de la création d'un comité de soutien seine-et-marnais à Notre-Dame-des-Landes

Mercredi 9 janvier à 20.30 h
Salle du Pigeonnier (au fond de la cour briarde)
Hôtel de ville - 107 avenue de la République
PONTAULT-COMBAULT

 
 
Michel Giroud  -  Franck Rolland  - Jean-Michel Dupont   
Contact :
NDDL77@laposte.net
06  85 27 16 10

Partager cet article
Repost0

Débats publics sur l'aménagement de la Bassée et la mise à grand gabarit de la Seine

Publié le par Nature Environnement 77

 

Deux débats publics sont actuellement en cours depuis le 2 novembre 2011 et jusqu'au 17 février 2012 sur les projets d'aménagement de la Bassée :

 

- Le débat public Crue Seine Bassée qui porte sur un projet d'aménagement d'espaces endigués dans la plaine de la Bassée, dans le but de limiter l'impact des inondations en Ile de France et de restaurer la plaine de la Bassée. Dans ce cadre, Nature Environnement 77 et la Fédération des Associations pour la Protection de la Vallée de la Seine (Seine-et-Marne) ont rédigé un cahier d'acteurs que vous pouvez retrouver, ainsi que les autres cahiers d'acteurs, sur le site du débat public en suivant ce lien : http://www.debatpublic-crueseinebassee.org/informer/cahier-acteurs.html

 

Les dates des prochaines réunions publiques sur l'aménagement de la Bassée :

 

Le 10/01/2012
PONT-SUR-SEINE
18h30 - Réunion commune - ''Enjeux agricoles''
Salle polyvalente

Le 17/01/2012
MONTEREAU-FAULT-YONNE
20h - Réunion commune - ''Des projets, des territoires''
Salle ''Rustic''

Le 19/01/2012
GOUAIX
18h30 - ''Enjeux environnementaux''
Foyer rural

Le 02/02/2012
ALFORTVILLE
20h - Réunion générale
Pôle culturel

Le 07/02/2012
MELUN
20h - Réunion générale
Salle Jean XXIII

Le 09/02/2012
PROVINS
19h - Réunion commune - ''Des projets, des territoires''
Petit Théatre

Le 15/02/2012
BRAY-SUR-SEINE
19h - Réunion de clôture
Salle des fêtes

 

 

- Le débat public petite Seine grand gabarit  qui  a pour objet d'étendre le réseau navigable à grand gabarit en le prolongeant de Bray-sur-Seine à Nogent-sur-Seine. Vous pouvez retrouver le cahier d'acteurs commun à Nature Environnement 77 et à la Fédération des Associations pour la Protection de la Vallée de la Seine (Seine- et-Marne) et les autres cahiers d'acteurs en suivant le lien : http://www.debatpublic-petiteseinegrandgabarit.org/informer/cahier-acteurs.html

 

Ci-dessous les dates des prochaines réunions de ce débat public :

 

Le 10/01/2012
PONT-SUR-SEINE
18h30 - Réunion commune - ''Enjeux agricoles''
Salle polyvalente

Le 12/01/2012
BRAY-SUR-SEINE
18h30 - Réunion générale
Salle des fêtes

Le 17/01/2012
MONTEREAU-FAULT-YONNE
20h - Réunion commune - ''Des projets, des territoires''
Salle ''Rustic''

Le 24/01/2012
ROMILLY-SUR-SEINE
18h30 - Réunion générale
Salle des fêtes F. Mitterand

Le 09/02/2012
PROVINS
19h - Réunion commune - ''Des projets, des territoires''
Petit Théâtre

Le 16/02/2012
NOGENT-SUR-SEINE
19h - Réunion de clôture
Théâtre municipal

 
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>