Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sante et environnement

Conférence Maladie de Lyme & autres maladies vectorielles à tiques samedi 25 novembre 2017

Publié le par France Nature Environnement Seine-et-Marne

Conférence Maladie de Lyme & autres maladies vectorielles à tiques samedi 25 novembre 2017

 Conférence

Maladie de Lyme & autres maladies vectorielles à tiques

  • par le Dr Claire Delval
  • à Blandy-les-Tours, salle Henri Hanneton (SALLE DES FÊTES)
  • Samedi 25 novembre 2017de 19h30 à 21h30
  • Entrée gratuite (les dons sont les bienvenus)
  • Avec les participations des associations « France Lyme » et « Écoute ta voie »

La maladie de Lyme, aussi appelée Borréliose de Lyme, est une infection bactérienne transmise par les tiques.

La bactérie responsable de cette maladie s'appelle Borrelia et comporte de nombreuses espèces ,

La maladie évolue en trois stades :

1) au stade primaire : une grosse fatigue, un syndrome grippal accompagné de fièvre et/ou un érythème migrant peuvent être les premiers signes de la maladie ;

2) au stade secondaire : si la maladie n'est pas soignée ou mal soignée, la bactérie envahit progressivement l'ensemble du corps et peut s'attaquer aux articulations (arthrites,…), aux nerfs (névralgie, paralysie), au cerveau (troubles cognitifs), au cœur (cardites) ;

3) au stade tertiaire : les symptômes empirent et peuvent mimer une polyarthrite rhumatoïde, une sclérose en plaques, la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, des cardiopathies diverses.

Le Docteur Claire Delval présentera la maladie de Lyme, les chiffres liés à l'épidémiologie des maladies à tiques et le classement de cette maladie en maladie rare, la prévention, le diagnostic (érythème migrant, sérologie), les traitements (aux État-Unis, en France) , la reconnaissance médico-légale (au stade tertiaire la maladie de Lyme est une maladie infectieuse aux soins très longs et coûteux) , revendications de l'association « France Lyme »,

Le Docteur Claire Delval répondra à vos questions.

    La conférence se terminera autour du verre de l'amitié

Martine TURGIS

Présidente de Mieux-Vivre-à-Blandy

06 22 28 94 40

Partager cet article
Repost0

Enquête publique sur le Plan de Protection de l'Atmosphère d'Ile-de-France : Avant le 15 Novembre

Publié le par France Nature Environnement Seine-et-Marne

Nous sommes à moins d'une semaine de la clôture de l'enquête publique sur le PPA 
d'ile de France...sur le site internet de l'enquête publique il n'y a 
que 160 dépôts d'observation...dont quelques uns de particuliers qui 
dénoncent leurs soucis locaux... les dépôts sur les cahiers d'enquête 
doivent être eux aussi très faibles..
 
Comment peut-on désirer avoir un air de qualité et ne pas s'en 
préoccuper lors d'une enquête publique?

  
La pollution de l'air tue autant que toutes les maladies infectieuses et 
parasitaires en France...Elle touche de manière exponentielle les 
enfants et met en danger les enfants à la naissance comme l'indiquent 
les dernières études.
 
Nous nous mobilisons pour défendre la nature, les arbres et les insectes 
qui disparaissent...il serait bien que nous nous mobilisions massivement 
pour la santé des hommes et de leurs enfants.

L'enquête publique sera close le 15 novembre. 

 Voici le lien qui vous permettra de consulter le dossier et de déposer votre avis:

 http://enquetepublique-ppa-idf.fr/


Source : Michel RIOTTOT, président d'honneur de FNE IDF

Bien amicalement.
 
Bernard Bruneau

Président de FNE Seine-et-Marne

Partager cet article
Repost0

RESSOURCE AQUATIQUE : Pétition pour stopper la gabegie

Publié le par France Nature Environnement Seine-et-Marne

RESSOURCE AQUATIQUE : Pétition pour stopper la gabegie

Il est  possible de signer cette pétition en ligne. Il suffit de se connecter à http://ufcqc.link/eau2017.

C'est un appel à la mobilisation pour une réforme de la politique de l’eau ambitieuse

et urgente qui repose actuellement sur le principe injuste de « pollué/payeur »

Partager cet article
Repost0

Incinérateur de Vaux-le-Penil : enfin l'audience correctionnelle !

Publié le par France Nature Environnement Seine-et-Marne

Concernant l’affaire de la pollution par l’incinération perpétrée à Vaux le Pénil (77), vous trouverez, ci-joint, le communiqué de presse de l'Association des Victimes de l'Incinération et de leur Environnement qui annonce l’audience correctionnelle.

 

Pour la 1ère fois en France, une affaire de mise en danger de riverains exposés à des perturbateurs endocriniens, notamment des dioxines sera jugée.

 

 

Il est important de faire savoir cet événement ! D’abord car la nouvelle est d’importance pour tous les défenseurs de la santé face aux expositions environnementales et ensuite, pour les riverains concernés, car il est encore temps de rejoindre les plaignants.

Vous trouverez totues les coordonnées des parties concernées dans le communiqué de presse ci-joint pour de plus amples informations.

Partager cet article
Repost0

Conférence sur le BRUIT par DDNA le 23 mars 2017 à 20h30 à Vert-Saint-Denis

Publié le par France Nature Environnement Seine-et-Marne

Conférence sur le BRUIT par DDNA le 23 mars 2017 à 20h30 à Vert-Saint-Denis
Partager cet article
Repost0

Débat autour de Linky par l'association C.A.L.M.E le 25 mars 2017 à 20h à Mareuil-lès-Meaux

Publié le par France Nature Environnement Seine-et-Marne

Débat autour de Linky par l'association C.A.L.M.E le 25 mars 2017 à 20h à Mareuil-lès-Meaux
Partager cet article
Repost0

Table ronde : Le nouveau compteur Linky, que faut-il en penser ?

Publié le par Nature Environnement 77

Table ronde : Le nouveau compteur Linky, que faut-il en penser ?
Partager cet article
Repost0

Avis de Traitement à la Bromadiolone contre les Campagnols : Communes de Burcy et de Larchant

Publié le par Nature Environnement 77

Une campagne de traitement à la Bromadiolone est lancée du 26/10/2016 au 26/11/2016 sur les communes de Burcy (77) et de Larchant (77).

Vous trouverez tout complément d'information dans le communiqué ci-joint.

Partager cet article
Repost0

La pollution de la Marne dans le rapport parlementaire sur les nuisances aéroportuaires

Publié le par Nature Environnement 77

Communiqué commun

Coordination Eau IDF et ADENCA 

Le rapport d’information de la mission parlementaire sur les nuisances aéroportuaires vient d’être présenté par MM Jacques Alain Bénisti et Christophe Bouillon. Les deux députés avaient auditionné le 9 juin 2015, Jean-Claude Oliva, Joël Josso et René Durand pour la Coordination Eau Île-de-France et Mireille Lopez pour l’ADENCA.

Le rapport présente largement le point de vue des associations (pp 43 à 46) sur la pollution des eaux par les produits de dégivrage des avions, en particulier l’éthylène glycol, en provenance de l’aéroport Charles de Gaulle et les inquiétudes pour l’eau potable produite par l’usine d’Annet-sur-Marne ainsi que sur les risques d’inondations.

Les effets de la pollution par le glycol sont traités (pp 58 et 59). Les associations soulignent l’absence de normes pour cette substance émergente. L’avis de l’institut de veille sanitaire, saisi par l’agence régionale de la santé (ARS), est rappelé. Les députés soulignent que « la proximité de cet aéroport avec l’usine, et les volumes de glycols utilisés chaque saison hivernale, appellent une vigilance particulière ». La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) rappelle l’obligation des exploitants de récupérer toute substance dangereuse utilisée en application de la loi sur l’eau.

Le rapport montre enfin (pp 176 à 178) les solutions mises en œuvre à Orly et à l’étranger ainsi que des premières avancées pour l’aéroport Charles de Gaulle.

En effet, le comité de suivi loi sur l’eau du 29 octobre 2015, auquel ont participé les associations, indique un contrôle in situ des produits utilisés pour le dégivrage, en janvier 2015. Il annonce la réalisation d’une première phase de travaux pour un montant de plus de 37 millions d’euros, créant un système d’évacuation des eaux les plus polluées vers le réseau d’assainissement ; la fin des travaux est prévue pour 2017.

Une deuxième phase, optionnelle, pour un montant de 23 millions d’euros, consiste à créer une canalisation de rejet pour les eaux les moins polluées, directement dans la Marne, en aval de l’usine d’Annet-sur-Marne.

Ces premiers résultats sont à mettre au compte de l’action des associations mobilisées depuis plusieurs années maintenant.

Point noir, l’arrêté préfectoral autorisant la situation actuelle, à savoir le rejet des eaux les plus polluées vers la Marne via la Beuvronne, a été prolongé une nouvelle fois jusqu’en juin 2018. C’est dire que la vigilance des habitants et des associations est nécessaire pour que les premières mesures aboutissent. Il en va de la santé de la population et de la reconquête d’un environnement sain !

Télécharger le rapport

Télécharger le compte-rendu du comité de suivi loi sur l’eau

http://adenca.over-blog.com/2016/04/la-pollution-de-la-marne-dans-le-rapport-parlementaire-sur-les-nuisances-aeroportuaires.html

http://eau-iledefrance.fr/la-pollution-de-la-marne-dans-le-rapport-parlementaire-sur-les-nuisances-aeroportuaires/

Partager cet article
Repost0

Transport aérien : le DOSSIER NOIR

Publié le par Nature Environnement 77

TRANSPORT AERIEN = UN DANGER POUR LA SANTE ET LE CLIMAT

Voir le dossier noir réalisé par la Convergence Associative à l'occasion de la COP 21 :

Le transport aérien progresse fortement depuis une trentaine d’années. Actuellement, la progression mondiale est de 5 % par an. Les deux grands constructeurs mondiaux AIRBUS et BOEING prévoient de vendre plus de 30 000 appareils dans les 20 ans à venir. Le trafic passager devrait doubler à l’horizon 2030.

Un rapport de 2013 de l’office parlementaire des choix technologiques et scientifiques, constate qu’en 40 ans le nombre de voyageurs a été multiplié par 10 et le fret par 14. L’augmentation du trafic est corrélée au commerce international et sa progression est 3 fois celle du PNB mondial, poussée par l’urbanisation galopante.

Qu’est-ce qui fait voler l’humanité ? Autrefois on parlait de courir mais il faut être dans l’air du temps.

L’être humain a toujours voulu se déplacer à la fois par besoin de trouver de nouvelles ressources (alimentaires au départ), pour son développement économique, maintenant pour ses loisirs. Tous les moyens de transports ont été utilisés, toujours plus rapides, de la marche à pied à la pirogue, trains et bateaux au XIXème siècle et maintenant l’avion.

On ne s’est pas trop préoccupé de cette évolution tant que ces déplacements ne menaçaient pas les ressources planétaires ou la santé de la biosphère. Mais aujourd’hui, on sait que l’homme dévore sa planète à pleines dents. Un indicateur pertinent permet d’évaluer cette emprise de l’homme sur sa planète, c’est l’empreinte écologique des populations, c'est-à-dire la surface nécessaire pour ses ressources naturelles et pour épurer ses déchets. Elle se mesure en hectare globaux (hag). Pour un français, elle est actuellement de 5 hag, soit la consommation de 2,5 planètes, le double pour un américain du nord et six fois moins pour un indien. L’humanité consommerait actuellement 2,6 hag soit 1,4 planète.

On peut critiquer toute sorte d’indicateur, mais la « surchauffe » du monde à la fois économique mais aussi physique, avec la modification très nette du climat, doit nous interroger. L’objectif du facteur 4 validé par la France : division par 4 des gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport aux émissions de 1990, ne sera pas atteint si on garde la trajectoire actuelle. Les transports, et notamment le transport aérien, sont responsables de cette dérive.

C’est pourquoi, dans ce dossier spécial, la Convergence Associative dénonce l’absence de contraintes fiscales, sociales et environnementales, dont bénéficie le transport aérien. Elle fait le point sur ses impacts climatique, sanitaire et économique.

Lire la suite du dossier :

Voir aussi le dossier AIR, CLIMAT, SANTE de France Nature Environnement Île-de-France, également édité à l'occasion de la COP 21.

Voir aussi "Transports aériens et maritimes : les grands oubliés des négociations  de la COP 21"

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>