Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

123 articles avec protection de la nature - des paysages et des sites

CONTOURNEMENT DE COULOMMIERS, peut-être vers un tournant ?

Publié le par Nature Environnement 77

 

Des associations de défense de l’environnement et de riverains de l’Aubetin et du Grand-Morin, constitués en une entente associative, s’expriment dans le Pays Briard (édition du 18 février 2011). Pour lire la suite, cliquez  ici.

 

Voir aussi les blogs des associations :

 

Sauvegarde de la Vallée du Grand Morin (Guérard)

 

ADEVA (Pommeuse)

 

Saint-Augustin Avant Tout

 

 Aubetin Environnement (Saint-Augustin)

 

 Voulangis

 

Partager cet article

Repost0

Le réchauffement climatique: alors c'est oui ou c'est non?

Publié le par Nature Environnement 77

Le 12 février à 20h30, le Groupe Ecologique de Nemours et de ses Environs, le GENE,vous invite à participer à une conférence débat sur le thème:

 

 "Le réchauffement climatique: alors, c'est oui ou c'est non?"

 

 

avec comme invité Jean Jouzel, membre du bureau du GIEC depuis 2001, vice-président du goupe de travail scientifique et l'un des principaux porte-parole.

 

Directeur de recherches au CEA, il a travaillé au sein de cet organisme à la reconstitution des climats du passé à partir des glaces de l'Antarticque et du Groenland. De 2001 à 2008, il a été directeur de l'Institut Pierre Simon Laplace qui regroupe six laboratoire de la région parisienne impliqués dans la recherche sur l'environnement global. Il a participé au titre d'auteur principalaux rapports du GIEC.

 

Rendez-vous samedi prochain, 12 février à 20h30

au Centre socioculturel de Saint Pierre les Nemours,

rue du Clos Saint Jean (fléchage à partir de la gare de Nemours Saint Pierre)

 

L'entrée est gratuite.

 

Lire le communiqué du GENE

Partager cet article

Repost0

Les projets routiers de "désenclavement" de Coulommiers

Publié le par Nature Environnement 77

NE 77 et les associations environnementales locales des vallées du Grand Morin et de l’Aubetin, entre Crécy-la-Chapelle et Coulommiers, contre des projets routiers de « désenclavement » de Coulommiers jugés déraisonnables.


Réunion18.11.2010  ProjetsroutiersCoulommiers

 

Elles se sont réunies le 18 Novembre pour se mobiliser ensemble.

Au programme :

-          Le projet de « désenclavement » de Coulommiers

-          Le projet de Parc Naturel Régional Brie et deux Morin (PNR)

 

1 - Le « désenclavement » de Coulommiers, une avancée structurante ou un projet du siècle dernier ?

Les associations sont unanimes pour dire que :

-          Le dossier présenté aux maires du canton de Coulommiers en février dernier ne traite pas la question plus globale des déplacements et de la mobilité dans le Nord-Est du département ; la déviation Sud, envisagée seulement sous l’angle d’un axe routier supplémentaire est simplement une éventualité qui pose beaucoup plus de problèmes qu’elle n’en résout.

-         Si la question posée est purement le contournement de Coulommiers, cette commune doit résoudre son problème sur son territoire et ne doit pas reporter et exporter ses difficultés chez les autres.

-          La traversée envisagée de nos vallées par deux viaducs porte des atteintes  innombrables et irrémédiables à l’environnement, au cadre de vie, au paysage, aux biens des riverains, aux finances des contribuables et ne résoud pas le fond des problèmes qui se posent réellement à notre région. La situation d’engorgement que nous connaissons à certaines heures résulte d’un manque de cohérence et de coordination en matière d’aménagement du territoire. Ca ne date pas d’hier. Depuis des dizaines d’années, on laisse les gens s’installer dans à la périphérie de la grande banlieue sans prévoir ni les emplois, ni les moyens de déplacements en conséquence. 

-          Le projet présenté est une solution d’un autre temps qui ne ferait qu’aggraver encore la situation. Ce projet est inacceptable. La société a évolué. De nouvelles façons de travailler et de se déplacer vont devoir voir le jour. La situation de crise mondiale environnementale, énergétique, économique et sociale ne trouvera pas de solution en appliquant de vieilles méthodes. Et on ne peut continuer de vider le territoire français en concentrant 20 millions d’habitants en Ile de France ni continuer à créer les emplois à l’ouest  parisien tandis que les logements se développent à l’est.  

 

2 - Le Parc Naturel Régional Brie et deux Morin

La protection de l’environnement liée à un développement économique judicieusement réfléchi, alliant les avancées du Grenelle de l’environnement et les atouts de notre région est plébiscitée par les associations et sera bénéfique à la qualité de vie des habitants. Le respect et la beauté des paysages de notre secteur, au cœur de la première région touristique de France, est fondamental et nous devons mettre en valeur ces arguments et transmettre ces points forts à nos descendants. C'est pourquoi nous demandons la création du Parc Naturel Régional Brie et deux Morin, véritable opportunité pour promouvoir les initiatives locales, protéger et valoriser un patrimoine tant naturel que culturel et humain.

 

En résumé, les associations sont vigilantes ; elles veulent promouvoir des propositions alternatives plus douces et réclament par ailleurs une gouvernance adaptée à notre époque et parfaitement transparente : plus de décisions prises en catimini dans de petits cénacles. Elles estiment que le contournement routier tel qu’envisagé est totalement incompatible avec le projet de PNR actuellement en chantier qui doit mobiliser tous les élus et les habitants.

 

Signataires :

 

NE 77 Nature Environnement 77

Fédération des Associations de Défense de l’Environnement de Seine-et-Marne

 

ADEVA  Association de Défense de l'Environnement de la Vallée de l'Aubetin et environs

Pommeuse

 

Aubetin Environnement

Saint-Augustin

 

SAAT Saint Augustin Avant Tout

Saint-Augustin

 

SVGM  Sauvegarde de la Vallée du Grand Morin

Guérard

 

ARVM Association des Riverains de la vallée du Morin

Mouroux – Pommeuse

 

DVGM  Défense de la Vallée du Grand Morin

Tigeaux

Partager cet article

Repost0

Le « puits de carbone »

Publié le par Nature Environnement 77

 

Le développement durable étant une préoccupation citoyenne,

Nature Environnement 77, fédération de Seine et Marne des associations de protection de l’environnement vous propose un

 

exercice de chimie éco-citoyen d’actualité (niveau bon élève de fin de 2nde ou 1ère S)

 

Le « puits de carbone »

 

Voir l'exercice

Partager cet article

Repost0

La biodiversité, tout est vivant, tout est lié

Publié le par Nature Environnement 77

Du 18 novembre au 4 décembre se tient à la bibliothèque de Nemours une exposition organisée en partenariat avec le GENE, Groupe Ecologique de Nemours et de ses environs, et la librairie Marion:

 

"La biodiversité, tout est vivant, tout est lié"

herisson.jpg 

 Elle se clôturera sur une conférence organisée par le GENE,

samedi 4 décembre à 14h 30

 

"La préservation de la biodiversité, une expérience enthousiasmante"

par Joël Savry

président de l'association naturaliste PIE VERTE BIO 77.

.

 Une occasion de découvrir des expériences locales de protection d'espèces menacées.

Rendez-vous à la bibliothèque municipale qui se situe 2, rue Gaston Darley à Nemours.

Partager cet article

Repost0

L'UNESCO délivre un carton rouge à la ville de Provins

Publié le par Nature Environnement 77

provins janvier 2009 011En février et septembre 2009, des informations ont été portées à la connaissance du Centre du patrimoine mondial par deux associations, dont Nature Environnement 77,  exprimant leur vives préoccupations quant à la révision des deux Zones de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP), l’une sur la Ville Haute et la seconde sur la Ville Basse, pouvant affecter la protection du bien du patrimoine mondial.

En conséquence, le 26 février et le 30 septembre 2009, le Centre du patrimoine mondial a demandé à l'État partie leurs commentaires à propos de cette révision. Le 23 décembre 2009, un rapport a été remis par la Délégation permanente de la France auprès de l'UNESCO. Ce rapport précise que le maire de Provins a décidé la mise en révision des deux ZPPAUP afin de pouvoir ouvrir à l’urbanisation trois secteurs actuellement inconstructibles dans le Plan local d’urbanisme et protégé par les deux ZPPAUP. Ainsi, deux projets de constructions sont envisagés dans la zone tampon du bien: 1) au pied des remparts en zone inconstructible (porte de Saint-Jean), 2) aux Courtils en zone inondable.

Dans son rapport, l’Etat partie reconnait que ce projet de révision soulève certaines difficultés:

a) Les deux accès prévus pour relier la zone d’aménagement projetée pour 700 logements sur les Hauts de Provins avec la ville devraient traverser un secteur boisé de la ZPPAUP et ainsi modifier, voire supprimer une partie de l’écran boisé qui permet de préserver les vues du site inscrit au patrimoine mondial et de maintenir le caractère rural de ses abords ;

b) La création d’une zone constructible nouvelle dans le hameau « Les Courtils », par ailleurs accompagnée d’une protection au titre des espaces boisés classés, risque d’affecter également la valeur du bien. Elle entraînerait un fort risque de « mitage » sur la périphérie du bien par des demandes similaires sur les autres hameaux ;

c) La création d’une zone constructible à la porte Saint-Jean, l’une des principales entrées de la ville fortifiée, et à proximité immédiate du bien, pour permettre le déplacement d’un hangar au bénéfice d’une entreprise de maçonnerie, aurait un impact majeur, et porterait une atteinte irréversible à la protection d’ensemble du bien.

Le rapport de l’Etat partie souligne qu’en dépit des avis défavorables du chef de service départemental de l’architecture et du patrimoine, et de la Commission régionale du patrimoine et des sites en juin 2009, le Préfet de Seine-et-Marne a émis le 23 juillet 2009 un avis favorable à la révision de ces ZPPAUP.

....

Le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS considèrent que toute mesure affaiblissant la protection du patrimoine mondial ne semble guère judicieuse. Aussi ils interrogent sur le fait que les autorités aient décidé d’approuver la révision des ZPPAUP malgré l’avis défavorable des services régionaux compétents.

Il s'agit là d'un problème qui nécessite une analyse approfondie des besoins de la commune afin d'établir un équilibre entre les besoins exigés par la conservation pour maintenir la valeur universelle exceptionnelle du bien et les demandes d'une commune en évolution.

Projet de décision: 34 COM 7B.84

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7B;

2. Prend note des informations fournies par l'État partie en réponse aux préoccupations suscitées par la révision des Zones de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) ;

3. Regrette la décision concernant la révision des ZPPAUP, malgré l’avis défavorable des services régionaux compétents, affaiblissant ainsi la protection du bien dans son ensemble ;

4. Demande à l'État partie de revoir la décision concernant la révision des ZPPAUP afin de garantir une protection juridique satisfaisante et des procédures d'autorisation adaptées au statut du bien et de sa zone tampon, et d’éviter toute construction impactant négativement sa valeur universelle exceptionnelle et son intégrité ;

5. Demande également à l'État partie de remettre, conformément au paragraphe 172 des Orientations, au Centre du patrimoine mondial les données détaillées et les études d’impact de tout projet affectant le bien du patrimoine mondial, pour évaluation par le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS avant d'accorder toute autorisation irréversible ;

6. Demande en outre à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2012, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien et sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 36e session en 2012.

Partager cet article

Repost0

Plan National d'Adaptation au Changement Climatique: Consultation du grand public

Publié le par Nature Environnement 77

Le rapport préliminaire du Plan National d'Adaptation au Changement Climatique (PNACC) a été remis au Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du développement Durable et de la Mer, MEEDDM, le 15 juin 2010. Ce document rassemble plus de 200 recommandations quant à l'adaptation au changement climatique sous tous ses aspects: sociaux, environnementaux et économiques.

FNE a participé à la concertation qui s'est déroulée de janvier à juin, en particulier sur les volets forêt, agriculture et biodiversité.

 

Actuellement, et  jusqu'au 15 octobre, vous pouvez participer à la consultation en ligne du grand public sur le site : http://developpement-durable.gouv.fr/adaptation.

 

Vous trouverez à l'adresse http://www.fne.asso.fr/pnacc le rapport préparatoire et les diverses notes de FNE, ainsi que les éléments synthètiques de relecture du rapport par les Pôles, Réseaux et Missions de FNE.

 

Partager cet article

Repost0

Menaces sur le site classé de la Vallée du Grand-Morin

Publié le par Nature Environnement 77

 

Le spectre d'un "barreau" traversant le site classé de la vallée du Grand Morin entre Serbonne et Tigeaux au prétexte de "désenclaver" Coulommiers  est de retour.

 

L'association de sauvegarde de la vallée du Grand Morin dénonce ce projet et appelle à se mobiliser contre lui d'ores et déjà, même s'il ne s'agit encore que de l'un des tracés envisagés.

Blog provisoire de l'association : ici

 

Elle a entrepris une campagne d'information et de sensibilisation et organise un pique-nique sur le lieu du barreau projeté le samedi 4 septembre 2010 :

  pique_nique_barreau.jpg

   

 

NATURE ENVIRONNEMENT 77 y participera et y tiendra un stand d'information.

 

Venez  vous promener entre Crécy-la-Chapelle et Tigeaux

et RENDEZ-VOUS DONC A PARTIR DE 11 HEURES

pour le PIQUE NIQUE TIRE DU SAC !

 

Partager cet article

Repost0

Halte au béton !

Publié le par Nature Environnement 77

En France, les espaces agricoles et naturels perdent 236 ha par jour au profit des espaces artificialisés (constructions, routes, chantiers...). Provins GénéralCela représente la superficie d'un département français moyen, soit 610 000 ha, tous les 7 ans.

Entre 2006 et 2009, les sols artificialisés ont ainsi progressé de 239 000 ha.

Ces chiffres, publiés par Agreste, viennent conforter Nature Environnement 77 dans son action : mieux penser la croissance des bourgs et villages de Seine-et-Marne, ne pas surdévelopper les axes de communication et les entrepôts, ne pas s'engager dans des projets consommateurs d'espace comme les "Villages Nature".

Lire l'étude d'Agreste

Partager cet article

Repost0

"Solutions locales pour un désordre global" à Nemours

Publié le par Nature Environnement 77

Le GENE, le Groupe Ecologique de Nemours et de ses environs,  vous invite à une projection du film de Coline Serreau:

"Solutions locales pour un désordre global",

 

vendredi 2 juillet à 20h15

au cinéma Le Méliès

(9 rue Bézout, 77140 Nemours.)

 

La projection sera suivie d'un débat animé par le GENE qui a invité des producteurs biologiques locaux.

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>