Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Fête de la Nature : sur la piste des lutins

Publié le par Nature Environnement 77

Publié dans Sorties Nature

Partager cet article

Repost 0

La pollution de la Marne dans le rapport parlementaire sur les nuisances aéroportuaires

Publié le par Nature Environnement 77

Communiqué commun

Coordination Eau IDF et ADENCA 

Le rapport d’information de la mission parlementaire sur les nuisances aéroportuaires vient d’être présenté par MM Jacques Alain Bénisti et Christophe Bouillon. Les deux députés avaient auditionné le 9 juin 2015, Jean-Claude Oliva, Joël Josso et René Durand pour la Coordination Eau Île-de-France et Mireille Lopez pour l’ADENCA.

Le rapport présente largement le point de vue des associations (pp 43 à 46) sur la pollution des eaux par les produits de dégivrage des avions, en particulier l’éthylène glycol, en provenance de l’aéroport Charles de Gaulle et les inquiétudes pour l’eau potable produite par l’usine d’Annet-sur-Marne ainsi que sur les risques d’inondations.

Les effets de la pollution par le glycol sont traités (pp 58 et 59). Les associations soulignent l’absence de normes pour cette substance émergente. L’avis de l’institut de veille sanitaire, saisi par l’agence régionale de la santé (ARS), est rappelé. Les députés soulignent que « la proximité de cet aéroport avec l’usine, et les volumes de glycols utilisés chaque saison hivernale, appellent une vigilance particulière ». La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) rappelle l’obligation des exploitants de récupérer toute substance dangereuse utilisée en application de la loi sur l’eau.

Le rapport montre enfin (pp 176 à 178) les solutions mises en œuvre à Orly et à l’étranger ainsi que des premières avancées pour l’aéroport Charles de Gaulle.

En effet, le comité de suivi loi sur l’eau du 29 octobre 2015, auquel ont participé les associations, indique un contrôle in situ des produits utilisés pour le dégivrage, en janvier 2015. Il annonce la réalisation d’une première phase de travaux pour un montant de plus de 37 millions d’euros, créant un système d’évacuation des eaux les plus polluées vers le réseau d’assainissement ; la fin des travaux est prévue pour 2017.

Une deuxième phase, optionnelle, pour un montant de 23 millions d’euros, consiste à créer une canalisation de rejet pour les eaux les moins polluées, directement dans la Marne, en aval de l’usine d’Annet-sur-Marne.

Ces premiers résultats sont à mettre au compte de l’action des associations mobilisées depuis plusieurs années maintenant.

Point noir, l’arrêté préfectoral autorisant la situation actuelle, à savoir le rejet des eaux les plus polluées vers la Marne via la Beuvronne, a été prolongé une nouvelle fois jusqu’en juin 2018. C’est dire que la vigilance des habitants et des associations est nécessaire pour que les premières mesures aboutissent. Il en va de la santé de la population et de la reconquête d’un environnement sain !

Télécharger le rapport

Télécharger le compte-rendu du comité de suivi loi sur l’eau

http://adenca.over-blog.com/2016/04/la-pollution-de-la-marne-dans-le-rapport-parlementaire-sur-les-nuisances-aeroportuaires.html

http://eau-iledefrance.fr/la-pollution-de-la-marne-dans-le-rapport-parlementaire-sur-les-nuisances-aeroportuaires/

Partager cet article

Repost 0

Contaminations nucléaires : conséquences sur les populations

Publié le par Nature Environnement 77

Fukushima 5  ans - Tchernobyl 30 ans ...... MAÏAK 59 ANS

Contaminations nucléaires : conséquences sur les populations
Contaminations nucléaires : conséquences sur les populations

Publié dans Vie Associative

Partager cet article

Repost 0

Conférence sur le Plan Climat Energie Territorial

Publié le par Nature Environnement 77

Ma ville, demain ?

ATTENTION : CHANGEMENT DE PROGRAMME

La conférence sur l’agriculture périurbaine aura lieu le 19 mai 2016.

Ce jeudi 7 avril, à 20h30, à la Ferme des Arts, Vert-Saint-Denis (77), nous vous proposons une conférence sur le Plan Climat Energie Territorial

Merci d’accepter nos excuses pour ce changement

Plan Climat Energie Territorial (PCET) : après la COP21, le rôle essentiel des collectivités territoriales

Le PCET de Brest Métropole

avec Thierry Fayret

Vice-président de Brest métropole, chargé de l'urbanisme, de l'habitat et du plan climat

Un Plan Climat Energie Territorial (PCET) est un projet territorial de développement durable dont la finalité est la lutte contre le changement climatique et l’adaptation du territoire. Le résultat visé est un territoire résilient, robuste, adapté, au bénéfice de sa population et de ses activités.

Institué par le Plan Climat national et repris par les lois Grenelle, c’est un cadre d’engagement pour le territoire. Le PCET vise deux objectifs :

  • l’atténuation : limiter l’impact du territoire sur le climat en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) ;
  • l’adaptation : réduire la vulnérabilité du territoire.

Le PCET de Brest Métropole est reconnu comme « dynamique ».

 C’est le fruit d’une histoire énergétique de la Bretagne, croisée avec une sensibilité locale particulière aux grands enjeux environnementaux, notamment climatiques.

- La Bretagne et son rapport à la question énergétique

- Brest métropole et son Plan climat intégré

- Un Plan climat qui accompagne l’action

 

Publié dans Vie Associative

Partager cet article

Repost 0

Conférence "Quelle agriculture périurbaine?"

Publié le par Nature Environnement 77

INVITATION

19 mai 2016, 20h30 à la Ferme des Arts, Vert-Saint-Denis (77)

QUELLE AGRICULTURE PERIURBAINE ?

Le Plateau de Saclay, un exemple de nouvelles formes de territoires périurbains prenant en compte les dimensions agricole et naturelle.

Avec Dorian Spaak, chargé de Mission auprès de l'association Terre et Cité sur la sanctuarisation des terres agricoles du Plateau de Saclay

Entrée libre

Portrait de l’agriculture du plateau

L’agriculture est présente sur 2 686 hectares sur le Plateau de Saclay. Même si le paysage est fortement marqué par les grandes cultures qui occupent 87% des surfaces agricoles, elles sont moins présentes que sur le reste de l’Ile-de-France, la moyenne régionale étant de 95%. En effet, la dizaine d’exploitations présentes sur le territoire depuis plusieurs générations a engagé de nouveau, des projets de diversification. Ainsi on trouve des légumes, des fruits, des laitages, des céréales et pains biologiques, des poulets et œufs biologiques, du miel, des fleurs et des végétaux ornementaux. De nombreux centres équestres et pensions de chevaux marquent également l’agriculture du plateau. En plus de cette diversification des cultures, les modes de commercialisation ont évolué vers des circuits courts (approvisionnement des restaurations collectives, AMAP, vente à la ferme, etc.).

A la présence de cette agriculture productive, s’ajoute la présence d’une agriculture scientifique installée de manière historique sur le Plateau (INRA, UMR Moulon, ARVALIS, etc.).

L'association Terre et Cité

L’agriculture est depuis plusieurs siècles le cœur de l’activité du plateau de Saclay, connu pour ses terres exceptionnellement fertiles. L’importance des espaces ouverts et notamment agricoles du plateau n’a fait que se renforcer au cours des dernières décennies avec l’avancement des grands projets d’aménagement, le développement des pôles de Massy et de Versailles-St Quentin et l’urbanisation des vallées de l’Yvette et de la Bièvre. Outre leur rôle structurant au niveau régional, ces territoires ont aujourd’hui une importance stratégique au niveau national et international. Quel que soit le regard choisi (gouvernance alimentaire, biodiversité, patrimoine, loisirs, etc.) les espaces agricoles du Plateau de Saclay sont essentiels à l’équilibre général des vallées et agglomérations qui les bordent. C’est pour cette raison que Terre & Cité travaille à l’échelle des Pays de Saclay, territoire qui regroupe ces différentes composantes géographiques. La complémentarité des territoires concernés et des acteurs impliqués dans les collèges d’acteurs de l’association (agriculteurs, élus, société civile et associations), offre une vision transversale du territoire. La mise en œuvre de projets concrets, créateurs de liens entre ces différents mondes, permet d’associer ces dynamiques urbaines et agricoles trop souvent vues comme opposées et contradictoires.

*Conférence organisée par les associations :

Développement Durable Notre Avenir,

Maison des Loisirs et de la Culture de Cesson-Vert-Saint-Denis,

En partenariat avec la Maison de l'Environnement de Sénart

Publié dans Vie Associative

Partager cet article

Repost 0

Prochain CODERST le jeudi 14 avril 2016

Publié le par Nature Environnement 77

La prochaine réunion du Conseil Départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CoDERST) se tiendra le jeudi 14 Avril2016 en préfecture à Melun sur l'ordre du jour que vous trouverez ci-dessous.

Si vous avez des informations à nous communiquer ou des remarques à faire sur un dossier qui y sera traité contactez-nous : ne77@orange.fr ou au 01 64 71 03 78.

Partager cet article

Repost 0

Fête de l'association Nature et Vie Sud 77

Publié le par Nature Environnement 77

Venez nombreux participer à la fête organisée à Chaintreaux le 22 mai et découvrir les activités de l'association Nature et Vie Sud 77.

https://natureetviesud77.files.wordpress.com/2016/03/flyer-web-concours-1.jpg?w=440

Fête de l'association Nature et Vie Sud 77

Publié dans Vie Associative

Partager cet article

Repost 0

Prochain CoDERST le jeudi 17 Mars 2016

Publié le par Nature Environnement 77

La prochaine réunion du Conseil Départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CoDERST) se tiendra le jeudi 17 Mars 2016 en préfecture à Melun sur l'ordre du jour que vous trouverez ci-dessous.

Si vous avez des informations à nous communiquer ou des remarques à faire sur un dossier qui y sera traité contactez-nous : ne77@orange.fr ou au 01 64 71 03 78.

Partager cet article

Repost 0

Ma ville, demain ? La suite du cycle de conférences

Publié le par Nature Environnement 77

A VOS AGENDAS !

 

En 2050, 75 % de la population mondiale vivra en ville. Celle-ci a un impact considérable sur l’environnement. Aujourd’hui, elles émettent 80 % des émissions de gaz à effet de serre et leur consommation énergétique représente 75 % de l’énergie produite.

La ville ne pourra donc être que durable. Mais qu’est-ce qu’une ville durable ?

Face à la complexité de cette question dont la prise en compte est vitale pour notre avenir, des COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DES ASSOCIATIONS démontrent, dans différents domaines, qu’AGIR AUJOURD’HUI C’EST POSSIBLE.

Après les sujets déjà abordés :

  • Que sera la ville demain ? Comprendre la question et saisir les enjeux pour mieux y répondre

  • Dans les Côtes d’Armor, l’autonomie énergétique en marche

  • La démocratie participative : leurre ou refondation ?

  • Réduire nos déchets : un impératif !

  • La biodiversité dans la ville : Orléans, vers une ville jardin ?

Développement Durable Notre Avenir, la Maison des Loisirs et de la Culture de Cesson-Vert-Saint-Denis, en partenariat avec la Maison de l'Environnement de Sénart nous proposent maintenant de partager ensemble sur les thèmes suivants :

 

VERS DES MOBILITES URBAINES DURABLES ?

      Au regard des problématiques spécifiques à la grande couronne en matière de mobilité, il s’agit de revisiter la palette des modes de déplacements pour explorer certaines des solutions à développer pour une mobilité plus écologique.

Pierre Serne, président du Club des villes et territoires cyclables, conseiller régional d'Île-de-France

24 mars 2016, 20h30, La Ferme des Arts, Vert-Saint-Denis (77)

QUELLE AGRICULTURE PERIURBAINE ?

Le Plateau de Saclay, un exemple de  nouvelles formes de territoires périurbains  prenant en compte les  dimensions agricole et naturelle.

Dorian Spaak, chargé de Mission auprès de l'association Terre et  Cité sur la sanctuarisation des terres agricoles du Plateau de Saclay      

7 avril 2016, La Ferme des Arts, Vert-Saint-Denis (77)

QUEL PLAN CLIMAT POUR NOS TERRITOIRES ?

Thierry Fayret, vice-président de Brest métropole, chargé de l'urbanisme, de l'habitat et du plan climat

19 mai 2016, La Ferme des Arts, Vert-Saint-Denis (77)

COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION ET DEVELOPPEMENT DURABLE

Patrick Faucher, directeur de l’énergie, de l’écologie et du développement durable (Bordeaux Métropole)

Juin 2016 (date et lieu communiqués ultérieurement)

 

Publié dans Vie Associative

Partager cet article

Repost 0

La réforme du code minier ne peut plus attendre

Publié le par Nature Environnement 77

Les Amis de Terre France, France Nature Environnement, Ingénieurs sans frontières SystExt et ATTAC soutiennent l’APPEL A MANIFESTER A BARJAC (30) contre les pétroles et gaz de schiste et de couche et appellent le gouvernement à réformer le code minier conformément aux engagements de la France en termes de climat et d’économie circulaire.

La réforme du code minier dont l'obsolescence est apparue au grand jour en 2011, lors de la découverte du scandale des procjets d'exploitation d'hydrocarbures de schiste constitue un serpent de mer qui dure depuis 4 ans maintenant.

Pourtant, un projet de code minier rédigé par Thierry TUOT et son groupe de travail était remis dès 2013 au Ministère de l'environnement et, en mars 2015, une consultation publique sur un projet de loi portant réforme du code minier était même organisée.

Cependant, toujours pas de réforme !

 

Les 4 associations attendent une réforme ambitieuse, un moratoire sur les permis de recherche et l'interdiction véritable de l'exploration des pétroles et gaz de schiste et de couche.

Voir ci-dessous leur communiqué de presse.

Publié dans Pétrole de schiste

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>