SDRIF 2030 : l'autorité environnementale doute de la "durabilité" du projet

Publié le par Nature Environnement 77

 

L'Autorité environnementale (Ae) a rendu, le 13 mars 2013,  son avis sur le projet de schéma directeur de la région Ile-de-France (SDRIF).

 

L'autorité environnementale "observe pourtant que les préconisations du projet conduiront à une régression des territoires ruraux et naturels de l’ordre de 1 800 ha/an, proche de la tendance moyenne des dernières décennies, même si la densité de logements dans les extensions urbaines est plus forte et si l’ouverture de ces extensions nouvelles apparaît mieux maîtrisée. Ce rythme représente une consommation nette de 0,2% par an du capital actuel, non renouvelable, d’espaces agricoles, forestiers ou naturels. Il s’accompagnera très probablement, sous l’effet de l’éloignement des nouveaux logements par rapport au centre de l’agglomération et des besoins de mobilité correspondants, d’une contribution de l'urbanisme à l’évolution des émissions de gaz à effet de serre dans la région très éloignée de la division par quatre entre 1990 et 2050, retenue comme objectif national.

Ce constat sur l’empreinte environnementale de l’extension urbaine en matière d’espaces naturels et de climat conduit à s’interroger sur la notion même de «durabilité» du développement de l’Ile-de-France, évoquée dans la loi." 

 

Lire l'avis de l'Ae.

Commenter cet article