PETROLE ET GAZ DE SCHISTE : LE CONTRE-COLLOQUE LE 17 JANVIER 2012

Publié le par Nature Environnement 77

 

Pétrole et gaz de schiste. La désinformation cela suffit !


Le 17 janvier, un colloque, placé sous le haut patronage du Premier Ministre, réunira à la Maison de la Chimie, compagnies pétrolières, industriels et décideurs politiques, en présence de la Ministre de l'environnement, pour discuter de l'avenir des hydrocarbures de schiste, avec cette question en toutes lettres dans le programme :

"L'interdiction française : comment en sortir ? » .

Lien vers le colloque gouvernement / industriels à la Maison de la Chimie  ici

Autrement dit, les pétroliers et le gouvernement chercheraient les moyens de détourner une loi votée par le Parlement en juillet dernier. Ils contredisent ainsi la volonté du président de la République qui déclarait, il y a seulement deux semaines à Vallon-Pont-d'Arc, ne jamais autoriser les technologies d'exploitation des gaz de schistes par fracturation hydraulique.

 

Depuis la Loi du 13 juillet 2011, dite « Loi Jacob » qui interdit en France la fracturation hydraulique, sans en définir cependant les contours juridiques, le puissant lobby de la finance et du pétrole n'a pas baissé les bras. Nous assistons au contraire à une nouvelle offensive, qui a pour but de rendre "acceptable" l'exploitation des hydrocarbures de schiste :

 
- cycles de conférences de MINES Paris-Tech vantant les prouesses des technologies de forages ; goûters scientifiques et travaux pratiques pour les enfants, 
- présentations-débats des « enjeux et risques » par J.L. Durville, membre de la Commission interministérielle et conseil auprès du gouvernement, 
- conférences et interviews multiples des compagnies pétrolières démontrant à l'envi les bénéfices de l'exploitation des « richesses » prisonnières de la roche-mère, 
- diffusion au journal de 20h sur la chaine publique, d'une propagande vantant les créations d'emplois de cette industrie et « l'enrichissement » du Nord-Dakota (USA), alors qu'au contraire elle contribue à le polluer et le désertifier, 
- lettre ouverte du Syndicat des Foreurs au président de la République, répétant sans nuances les contre-vérités et niant les constats alarmants officiels les plus sérieux.

 


En réplique à ce « colloque », à ce déni de démocratie,

le Collectif Ile-de-France « Non aux gaz et pétroles de schiste » organise un « contre-colloque » le même jour, afin de rétablir certaines vérités qu'il serait bon, pour les citoyens, pour les associatifs et pour les hommes politiques, d'entendre.


Le programme du contre colloque ici.

Publié dans Pétrole de schiste

Commenter cet article