Eau du robinet trop chargée en pesticides : encore au moins 5 ans !!

Publié le par Nature Environnement 77

Le Conseil Départemental pour l'Environnement et les Risques Sanitaires et Technologiques du 16 juin 2011 a examiné à nouveau plusieurs demandes de renouvellement de dérogation aux limites de qualité des eaux destinées à la consommation humaine. Les captages actuels fournissent pour les communes concernées une eau trop chargée en pesticides. Ces communes bénéficiaient déjà depuis au moins 3 ans d'une autorisation de dépassement des normes.

 

Les communes concernées au cours de la séance du 16 juin ( Louan-Villegruis-Fontaine, La Ferté Gaucher, Courtacon, Savins, Lizines, Cessoy en Montois et Sognolles en Montois = sud est de la Seine et Marne) envisagent un vaste projet de maillage des réseaux d'eau potable. L'alimentation future de ce réseau sera assurée par le champ captant de Noyen-sur-Seine, dans la Bassée.

 

Que penser de ce projet, à notre avis surdimensionné (55 communes, 46000 habitants, 130 km de canalisations nouvelles !!) et dont la taille est une des causes du retard pris dans les travaux car "le projet a été retardé pour rassembler un maximum de communes..."


Il est évident qu'il faut  " répondre au problème de qualité de l’eau distribuée à l’échelle locale, laquelle s’est fortement dégradée au cours des dernières années pour plus 70 % des communes concernées (nitrates, pesticides notamment)"

 

MAIS

  • Ce projet est-il compatible avec la mise à grand gabarit de la Seine dans ce secteur ? Les travaux de redressement du lit, de creusement, etc, ... ne risquent-ils pas d'impacter les écoulements vers la nappe phréatique ?
  • Si une pollution atteint le champ captant, cela impactera plusieurs dizaines de milliers d'habitants.
  • Cette dégradation de nos nappes, dans ce secteur rural est due aux épandages agricoles !! Ce projet risque donc de déresponsabiliser complétement les agriculteurs des zones concernées car l'eau potable sera puisée ailleurs.
  • Sur le site de la CC du Provinois, on peut lire que les travaux de maillage ne seront terminés qu'en 2016 d'après le planning établi. Les dérogations actuellement obtenues seront donc à nouveau prolongées. Sachant que l'eau distribuée dans les communes concernées est non-conforme depuis plusieurs années, les habitants ne peuvent pas envisager d'avoir au robinet une eau conforme avant au moins 5 ans !!

 

Le prochain CoDERST du 7 juillet examinera une autre demande de dérogation (commune de Vulaines-les-Provins). Même cas que ci-dessus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article