Hydrocarbures : Des nouveaux projets de forage en Seine-et-Marne !

Publié le par Nature Environnement 77

 

La compagnie pétrolière Toreador Hess, projette de réaliser très prochainement 4 nouveaux forages en Seine-et-Marne.

Cette compagnie pétrolière ne se cache pas de souhaiter exploiter le pétrole de schiste dans le bassin parisien, mais la loi du 13 juillet 2011 qui interdit d'utiliser la fracturation hydraulique comme technique d'exploration et d'exploitation pétrolière et gazière interdit aussi, de ce fait, l'exploitation du pétrole et du gaz de schiste en France.
La fracturation hydraulique, seule technique permettant l'exploration et l'exploitation des pétrole et gaz de schiste semble donc interdite pour l'instant, MAIS ladite loi précise que des "expérimentations réalisées à seule fin de recherche scientifique" utilisant cette même technique de fracturation hydraulique est autorisée.

Communes concernées

Permis exclusif de recherche d’hydrocarbures correspondant

Chartronges

Leudon-en-Brie

Saint-Mars-Vieux-Maisons

Leudon-en-Brie

Sourdun

Nogent

Nonville

Nemours

 

1.  Nous considérons que ces 3 permis de recherche, qui ont été signés par Jean-Louis Borloo, sont illégaux car délivrés postérieurement à la signature par la France en 2002 de la convention d'Aarhus qui impose une concertation avec la population et les élus concernés.


2.   Il faut savoir que l’arrêté du 17 juillet 2009 relatif aux mesures de prévention ou de limitation des introductions de polluants dans les eaux souterraines introduit dans son article 9 des dérogations à l'introduction de polluants dans notre sous-sol dont, entre autres, l’injection d’eau "contenant des substances résultant d’opérations de prospection et d’extraction d’hydrocarbures". Traduction : les sauces de fracturation hydraulique, dont la pollution est telle qu'aucune station d'épuration ne peut les accepter, ont été et seront injectées dans le sous-sol !

 

Nature Environnement 77 et le collectif stop pétrole de schiste 77  l'affirment haut et fort : notre sous-sol n'est pas une poubelle ! Nous demandons la suppression de cette dérogation ! Aux industriels de mettre au point les techniques adéquates pour recycler leurs déchets.
 

Le conseil municipal de Nonville a voté mercredi 13 juin, à l'unanimité, le refus de ce forage.

La mairie de Nonville et le GENE (Groupe Ecologique de Nemours et Environs) ont mis en ligne une pétition à l'adresse : www.mairie-nonville77.fr

 

Tant qu'un nouveau code minier interdisant l'introduction de produits toxiques dans notre sous-sol ne sera pas applicable,

Nature Environnement 77 et

 le collectif Stop Pétrole de Schiste 77

seront opposés à tout nouveau forage.


Voir le communiqué du GENE 

Publié dans Pétrole de schiste

Commenter cet article