Sécheresse en Seine-et-Marne

Publié le par Nature Environnement 77

Les pluies de ce mois de mars n’ont pas amélioré le constat pessimiste dressé
en février. Le cumul de pluie efficace d’octobre 2008 à mars 2009 est moitié moins
important qu’une année normale. Avec la hausse des températures, les plantes ont d’ores
et déjà commencé à entamer le stock d’eau du sol. Ce qui amoindrit les chances d’avoir de
l’infiltration efficace pour la nappe. A moins que les pluies printanières soient importantes
et régulières pour satisfaire les plantes ET la nappe…

Aux économies citoyens, industriels et agriculteurs ! !
...

Publié dans Eau et sécheresse

Commenter cet article