Projet de circuit de F1: non grenello-compatible

Publié le par Nature Environnement 77

 

 

Alors que le monde connaît une crise financière sans précédent, traduction de l’égoïsme et de l’individualisme des sociétés productivistes gaspilleuses de ressources et d’énergie et de leurs chantres, tandis que le parlement français examine le projet de loi d’orientation du Grenelle, on imagine encore faire tourner des bolides dans une zone urbaine dense et polluée : l'Ile-de-France.

Actuellement les négociations vont bon train entre Disney, le groupe industriel Lagardère, aidé par l’ancien champion Alain Prost, et les élus locaux pour implanter un circuit de F1 au Val d’Europe, quartier récent de Marne la Vallée, zone urbaine dense, proche du Parc de loisirs. Ce circuit intégrerait les voies existantes et des tracés nouveaux qui « amélioreraient le quotidien des habitants » ! Rien de moins !

Au regard du bouleversement climatique, de la crise énergétique, il est impossible que certains hommes d’affaire et élus nous fassent croire que la sauvegarde du Grand Prix de France soit d’intérêt national. Des esprits avertis dénoncent plutôt les intérêts particuliers et commerciaux de firmes internationales qui n’hésitent pas à employer n’importe quels arguments, y compris « écologiques » pour augmenter encore leurs profits et leur renommée.

Pour Christine Gilloire, administratrice de FNE : « En 2008, les objectifs sont d’orienter les choix économiques, la recherche et le développement vers des modes de production et de consommation économes des ressources et peu polluants. »

Voilà le véritable intérêt général ! La souris Mickey danse mais le hérisson FNE est là !

France Nature Environnement s’insurge contre le projet de circuit de F1 à Disneyland/Val d’Europe. Elle estime qu’un tel projet est néfaste, inutile et gaspilleur de ressources précieuses, où qu’il s’implante. 

Commenter cet article