Dans solution il y a SOL

Publié le par Nature Environnement 77

Nous les grignotons et piétinons jusqu’à épuisement

La pression sur les sols est constante et multiple. Lorsqu’une collectivité décide de construire une zone commerciale sur des terres agricoles, elle altère notre capacité à nous nourrir. L’artificialisation des sols réduit aussi fortement leur capacité à absorber l’eau et favorise les inondations. Lorsqu’un agriculteur travaille selon des pratiques intensives (labours profond, irrigations, produits chimiques…) et laisse ses sols nus en hivers, il abîme la vie du sol, celle qui en fait une « bonne terre. Les activités industrielles et minières nous laissent en héritage des sols pollués qui deviennent nuisibles à l’homme. Comme pour la lutte contre le changement climatique, la protection de cette ressource précieuse s’impose à nous. FNE interpelle l’Etat pour que des mesures de préservation et de restauration des sols s’insèrent dans chaque politique publique.

Intégrer la protection des sols dans nos pratiques quotidiennes

Il revient à chacun de réfléchir à son impact sur les sols et repenser ses pratiques. Les citoyens doivent réorienter leurs choix de consommation, les collectivités doivent prendre le sol et sa qualité en compte lorsqu’ils dessinent les politiques d’aménagement, l’Etat doit développer une politique de protection et de restauration des sols. Par son action, la France pourrait relancer une dynamique européenne sur les sols.

Voir le communiqué complet de France Nature Environnement 

Commenter cet article