Rapport Richard sur le dialogue environnemental

Publié le par Nature Environnement 77

Le rapport « Démocratie environnementale : débattre et décider » a officiellement été remis à la ministre de l'écologie le 3 juin. Pour mémoire, c'est au lendemain de la mort de Rémi Fraisse à Sivens qu'a été commandé ce rapport sur la démocratie participative visant à améliorer la concertation en amont des projets d'aménagement.

Des mesures innovantes sont proposées pour moderniser les procédures de participation du public, cependant, France Nature Environnement regrette la timidité des propositions, considère que ce rapport reste trop flou sur les moyens de terrain,  et dénonce les reculs actuels du gouvernement en matière de démocratie : réduction des délais de recours annoncée  dans le cadre du choc de simplification, loi « renseignement » permettant la surveillance des militants, loi Macron et son lot de dérogations…

Pour Denez L’Hostis, président de FNE : « Ce rapport comporte certaines avancées mais reste trop flou sur les moyens de terrain. L’absence de reconnaissance du rôle des associations dans un contexte d'abandon financier et de réforme territoriale destructrice des mouvements locaux de citoyens risque de mettre à mal la démocratie environnementale, faute de participants».

Voir le communiqué de FNE "Démocratie participative : un rapport pour la forme".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article